Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Évaluation économique d'une intervention de transfert de tâches dans le cadre du traitement des troubles mentaux communs en Inde

Christine Buttorff, Rebecca S Hock, Helen A Weiss, Smita Naik, Ricardo Araya, Betty R Kirkwood, Daniel Chisholm & Vikram Patel

Objectif

Réaliser une évaluation économique d'une intervention de transfert de tâches dans le cadre du traitement des troubles dépressifs et anxieux dans les établissements de soins primaires à Goa, en Inde.

Méthodes

Des analyses de coût-utilité et coût-efficacité basées sur des modèles linéaires généralisés ont été effectuées dans le cadre d'un essai organisé dans 24 établissements publics et privés de soins primaires. Les sujets ont été répartis de manière aléatoire entre groupe d'intervention ou groupe témoin. Les sujets du groupe d'intervention ont bénéficié d’une psychoéducation, de la gestion de cas, d’une psychothérapie interpersonnelle et/ou d'antidépresseurs de la part d'agents de santé non professionnels. Les sujets du groupe témoin ont été traités par des médecins. L'utilisation des ressources de santé, le handicap de chaque sujet et le degré de morbidité psychiatrique, tel que mesuré par le Programme d'entretien clinique révisé, ont été déterminés à 2, 6 et 12 mois.

Résultats

Les données complètes de chacun des trois suivis ont été recueillies pour 1243 (75,4%) et 938 (81,7%) des sujets inscrits dans les établissements publics et privés, respectivement. Dans les établissements publics, les sujets du groupe d'intervention connaissaient une amélioration plus importante de tous les résultats sanitaires étudiés que les sujets du groupe témoin. Les coûts en termes de temps étaient également significativement plus faibles dans le groupe d'intervention que dans le groupe témoin, alors que les coûts du système de santé dans les deux groupes étaient similaires. Dans les établissements privés, cependant, l'efficacité et les coûts enregistrés dans les deux groupes étaient similaires.

Conclusion

Dans les établissements publics de soins primaires à Goa, le recours à des agents de santé non professionnels pour la prise en charge des sujets atteints de troubles mentaux communs était non seulement efficace en termes de coût, mais aussi plus économique.

Partager