Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Résultats des définitions de cas utilisées pour la surveillance de la grippe chez des patients hospitalisés dans une région rurale de l'Inde

Siddhivinayak Hirve, Mandeep Chadha, Pallavi Lele, Kathryn E Lafond, Avinash Deoshatwar, Somnath Sambhudas, Sanjay Juvekar, Anthony Mounts, Fatimah Dawood, Renu Lal & Akhilesh Mishra

Objectif

Évaluer les définitions de cas de grippe dans une collectivité rurale en Inde.

Méthodes

On a inclus les habitants de la zone de l'étude, qui ont été hospitalisés pour toute affection médicale aiguë pendant au moins une nuit entre mai 2009 et avril 2011. Des échantillons respiratoires ont été collectés et testés pour les virus grippaux par une transcription inverse - réaction en chaîne par polymérase (PCR). Les résultats de la PCR ont été pris comme étalon pour l'évaluation des résultats des définitions de cas.

Résultats

Sur les 3179 patients inclus dans l'analyse finale, 21% (665) étaient PCR-positifs au virus de la grippe, 96% déclaraient de la fièvre et 4% un essoufflement. La définition de cas par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) du syndrome respiratoire aigu sévère présentait une sensibilité de 11% chez les patients âgés de moins de 5 ans et de 3% chez les patients plus âgés. Lorsque l'essoufflement était exclu de la définition, la sensibilité augmentait (69% et 70%, respectivement) et des spécificités correspondantes de 43% et 53% étaient enregistrées. Chez les patients âgés de 5 ans et plus, la définition de cas par l'OMS du syndrome grippal présentait une sensibilité de 70% et une spécificité de 53%. L'ajout de la «toux et d’une fièvre déclarée ou mesurée» augmentait la sensibilité à 80%, mais diminuait la spécificité à 42%.

Conclusion

La prise en compte de l'essoufflement dans la définition de cas par l'OMS du syndrome respiratoire aigu sévère peut sous-estimer lourdement la charge que représente la grippe dans les hôpitaux. L'exclusion de l'essoufflement de cette définition ou, de manière alternative, l'inclusion de la «toux et d’une fièvre mesurée ou déclarée» peut améliorer les estimations de la charge.

Partager