Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Exposition au plomb dans le sol des villes minières du Pérou: une évaluation nationale soutenue par deux exemples contrastés

Alexander van Geen, Carolina Bravo, Vladimir Gil, Shaky Sherpa & Darby Jack

Objectif

Estimer la population péruvienne vivant à proximité d'une exploitation minière, ancienne ou active, qui pourrait être exposée au plomb de sols contaminés.

Méthodes

Les coordonnées géographiques de 113 mines actives, 138 usines de traitement du minerai et 3 fonderies, ainsi que de 7 743 anciens sites miniers, ont été compilées. La population vivant à moins de 5 km de ces sites a été calculée à partir de données du recensement de l’an 2000. En outre, la teneur en plomb du sol dans la ville minière historique de Cerro de Pasco et autour d'une mine et d'une usine de traitement du minerai récentes, près de la ville de Huaral, a été cartographiée en 2009 à l'aide d'un appareil portatif de spectrométrie de fluorescence X.

Résultats

L'analyse spatiale a indiqué que 1,6 million de personnes au Pérou pourraient vivre à 5 km d'une exploitation minière active ou ancienne. Les deux tiers de la population potentiellement exposée représentaient 29 groupes d'exploitations minières, avec plus de 10 000 habitants chacun. Ces groupes incluaient 112 exploitations minières actives et 3 438 anciennes. Les niveaux de plomb du sol dépassaient 1 200 mg/kg, une norme de référence pour les sols résidentiels, dans 35 des 74 sites testés à Cerro de Pasco, mais dans seulement 4 des 47 sites testés dans les exploitations les plus récentes, près de Huaral.

Conclusion

La contamination des sols par le plomb est probablement importante dans les villes minières du Pérou, mais le niveau de contamination est loin d'être uniforme dans l'espace. L'exposition des enfants par ingestion de sol pourrait être sensiblement réduite en cartographiant les niveaux de plomb des sols, en rendant cette information publique et en encourageant les communautés locales à tenir les enfants à distance des zones contaminées.

Partager