Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Prioriser les facteurs de risque pour identifier les interventions préventives à évaluer économiquement

Nick Wilson, Tony Blakely, Rachel H Foster, David Hadorn & Theo Vos

Objectif

Étudier une approche fondée sur les facteurs de risque pour identifier les interventions préventives nécessitant une évaluation économique plus approfondie, y compris des analyses de rentabilité.

Méthodes

Une approche en trois étapes a été utilisée pour (i) identifier les facteurs de risque contribuant en grande partie aux années de vie corrigées du facteur invalidité (AVCI), (ii) reclasser ces facteurs de risque en fonction de la disponibilité des interventions préventives efficaces justifiant une analyse supplémentaire de rentabilité (et, dans certains cas, sur la base de preuves provenant d’analyses de rentabilité existantes), et (iii) reclasser ces facteurs de risque en fonction de leur contribution relative aux inégalités de santé. Les inégalités de santé entre les populations maories et non maories en Nouvelle-Zélande ont été utilisées à titre d'illustration.

Résultats

Sept des dix principaux facteurs de risque priorisés pour la recherche sur les interventions préventives en Nouvelle-Zélande figuraient également parmi les dix facteurs de risque contribuant le plus aux AVCI dans les pays à revenu élevé de la région du Pacifique occidental de l'Organisation mondiale de la Santé. La liste définitive des facteurs de risque prioritaires incluait le tabagisme, la consommation d'alcool, l'hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie, le surpoids/l’obésité et l'inactivité physique. Tous ces facteurs contribuaient à des inégalités de santé. Des interventions efficaces pour prévenir chacun d’eux sont disponibles, et il existe au moins une intervention préventive plus économique connue pour chaque facteur de risque.

Conclusion

L'approche simple de priorisation des facteurs de risque décrite dans cet article peut être applicable dans de nombreux pays. Même dans les pays qui n'ont pas la capacité d'effectuer des analyses de rentabilité complémentaires, cette approche permettra de déterminer quelles interventions rentables devraient être mises en œuvre à court terme.