Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Application d’un guide des marchés d’alimentation saine à deux marchés indonésiens afin de réduire la transmission de la «grippe aviaire»

Gina Samaan, Ferra Hendrawati, Trevor Taylor, Tangguh Pitona, Dini Marmansari, Ratna Rahman, Kamalini Lokuge & Paul M Kelly

Problème

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a conçu un guide avec 10 mesures de contrôle permettant de réduire la transmission du virus de la grippe aviaire A(H5N1) sur les marchés à faibles ressources. Les aspects pratiques de l’application du guide n’ont jamais été décrits.

Approche

Le guide de l’OMS a été appliqué à deux marchés indonésiens dans la ville de Makassar afin de tenter de réduire la transmission du virus A(H5N1). Le guide a été utilisé à l’aide d’une approche participative pour présenter une combinaison de changements infrastructurels et comportementaux.

Environnement local

La grippe aviaire est endémique chez les oiseaux à Makassar. Deux des 22 marchés à oiseaux délabrés et pauvres de la ville ont été choisis pour l’étude. Avant l’intervention, aucun des deux marchés ne suivait les 10 mesures de contrôle recommandées par l’OMS, à l’exception du traitement des lots.

Changements significatifs

Les connaissances des parties prenantes des marchés sur le virus de la grippe aviaire A(H5N1) se sont améliorées après les interventions. Les recommandations du guide de l’OMS en matière d’inspection visuelle, de nettoyage et de pratiques de conservation de la volaille, ainsi que les exigences infrastructurelles pour le zonage et pour les équipements et l’alimentation en eau ont commencé à être conformes au guide de l’OMS. Des solutions nécessitant peu de maintenance, comme l’installation de systèmes de traitement des eaux usées, ainsi que des incitations économiques comme le compostage ont été bien accueillies et s’adaptaient parfaitement au système à faibles ressources.

Leçons tirées

Combiner les changements infrastructurels aux interventions de changements des comportements était essentiel à l’application du guide. Malgré une première résistance au changement comportemental, l’approche participative impliquant des consultations mensuelles et des sessions de formation ont facilité l’adoption d’une hygiène publique et de pratiques de gestion d’une alimentation saine. Les autorités des marchés ont joué un rôle de leader important lors des interventions, ce qui a aidé à modifier les attitudes envers la réglementation et les besoins en maintenance des marchés. Ce changement peut améliorer la durabilité des interventions.

Partager