Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Campagnes de vaccination antipoliomyélitique supplémentaire et recours antérieur aux services de vaccination de routine en Afrique subsaharienne non-polio-endémique.

Stephane Helleringer, Jemima A Frimpong, Jalaa Abdelwahab, Patrick Asuming, Hamadassalia Touré, John Koku Awoonor-Williams, Thomas Abachie & Flavia Guidetti

Objectif

Déterminer la participation aux campagnes de supplémentation vaccinale en Afrique subsaharienne parmi les utilisateurs et les non-utilisateurs des services de vaccination de routine et parmi les utilisateurs conformes ou non-conformes au protocole de vaccination antipoliomyélitique orale.

Méthodes

Les données ont été obtenues à partir d'enquêtes de ménages conduites dans des pays non-polio-endémiques d'Afrique subsaharienne. Les utilisateurs des services de vaccination de routine étaient des enfants (âgés de moins de 5 ans) ayant possédé un jour un carnet de santé contenant leur historique vaccinal; les non-utilisateurs étaient des enfants n’ayant jamais possédé de carnet de santé. Les utilisateurs ont été considérés comme conformes au protocole de vaccination antipoliomyélitique orale si, à la date de la campagne, leur carnet de santé reflétait l'administration des doses de vaccination antipoliomyélitique orale requises. Une régression logistique a mesuré les associations entre la participation à la campagne et tant le recours aux services de vaccination de routine que la conformité au protocole de vaccination antipoliomyélitique orale des utilisateurs.

Résultats

Les données provenant de 21 campagnes de supplémentation vaccinale menées entre 1999 et 2010 dans 14 pays différents ont satisfait les des critères d'inclusion. La participation globale aux campagnes variait de 70,2% à 96,1%. Elle était toujours plus faible chez les nourrissons que chez les enfants âgés de 1 à 4 ans. Dans les analyses ajustées, la participation parmi les utilisateurs des services de vaccination de routine était >85% dans 12 campagnes, mais la participation des non-utilisateurs était >85% pour seulement 5 campagnes. Dans 18 campagnes, la participation était plus élevée chez les utilisateurs (P <0,01 pour 16, <0,05 pour 1 et <0,10 pour 1) que chez les non-utilisateurs. Dans 14 campagnes, les analyses ajustées ont révélé une plus faible participation chez les utilisateurs non-conformes que chez les utilisateurs conformes (P <0,01 pour 10, <0,05 pour 2 et <0,10 pour 2).

Conclusion

Un pourcentage élevé d'enfants ont participé à des campagnes. Le recours antérieur aux services de vaccination de routine et la conformité au protocole de vaccination orale ont montré une forte corrélation positive avec la participation aux campagnes.

Partager