Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Facteurs affectant les dépenses de santé catastrophiques et l’appauvrissement dû aux dépenses médicales en Chine: implications des politiques de l’assurance de santé universelle

Ye Li, Qunhong Wu, Ling Xu, David Legge, Yanhua Hao, Lijun Gao, Ning Ning & Gang Wan

Objectif

Évaluer dans quelle mesure le peuple chinois est protégé contre les dépenses catastrophiques et l’appauvrissement dû aux dépenses médicales, mais aussi étudier le système de santé et les facteurs structurels qui influencent le premier de ces résultats.

Méthodes

Des données ont été obtenues de la quatrième enquête nationale sur les services de santé. Une analyse des dépenses de santé catastrophiques et de l’appauvrissement dû aux dépenses médicales a été réalisée sur un échantillon de 55 556 ménages présentant diverses caractéristiques et vivant dans des environnements ruraux et urbains de différentes régions du pays. La régression logistique a été utilisée pour identifier les déterminants des dépenses de santé catastrophiques.

Résultats

Le taux des dépenses de santé catastrophiques s’élevait à 13,0% et celui de l’appauvrissement à 7,5%. Les taux de dépenses de santé catastrophiques étaient supérieurs dans les familles dont certains membres étaient hospitalisés, souffraient de maladies chroniques ou étaient des personnes âgées, ainsi que dans les familles des régions rurales ou plus pauvres. Une combinaison de facteurs défavorables augmentait le risque de dépenses de santé catastrophiques. Les familles bénéficiant de régimes d’assurance de résident ou d’employé urbain présentaient des taux de dépenses de santé catastrophiques inférieurs aux familles bénéficiant du nouveau régime corporatif rural. Le besoin en soins de santé et leur utilisation, les données démographiques, le type d’assurance et le type de méthode de paiement des fournisseurs étaient les déterminants des dépenses de santé catastrophiques.

Conclusion

Bien que la Chine ait considérablement développé la couverture de son assurance-maladie, la protection financière reste insuffisante. L’objectif des responsables politiques doit être de créer des programmes d’assurance améliorés en étendant les prestations sociales, en redessinant les arrangements du partage des coûts et les méthodes de paiements des fournisseurs, mais aussi en développant des stratégies de contrôle des dépenses plus efficaces.

Partager