Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Ressources humaines pour la santé et la couverture sanitaire universelle: promouvoir l'équité et une couverture efficace

James Campbell, James Buchan, Giorgio Cometto, Benedict David, Gilles Dussault, Helga Fogstad, Inês Fronteira, Rafael Lozano, Frank Nyonator, Ariel Pablos-Méndez, Estelle E Quain, Ann Starrs & Viroj Tangcharoensathien

Parvenir à la couverture sanitaire universelle (CSU) implique la répartition des ressources, et en particulier des ressources humaines pour la santé (RHS), afin de répondre aux besoins de la population. Cet article étudie les leçons politiques sur les RHS de quatre pays ayant accompli des progrès durables en matière de CSU: le Brésil, le Ghana, le Mexique et la Thaïlande. Son but est d'informer sur les politiques globales et les engagements financiers dans les RHS visant à promouvoir la CSU.

L'article décrit les expériences des pays à l'aide d'un cadre analytique examinant la couverture efficace par rapport à la disponibilité, l'accessibilité, l'acceptabilité et la qualité (DAAQ) des RHS. Les dimensions DAAQ permettent de réaliser une analyse de traçage des actions politiques en RHS depuis 1990 dans les quatre pays étudiés, par rapport aux tendances nationales des statistiques de main-d'oeuvre et des taux de mortalité de la population.

Les résultats indiquent quels sont les principes clés pour la prise de décisions basées sur les faits sur les RHS visant à promouvoir la CSU. Premièrement, les RHS sont essentielles à l'expansion de la couverture des services de santé et de l'ensemble des avantages; deuxièmement, des stratégies RHS pour chacune des dimensions DAAQ favorisent collectivement les progrès vers une couverture efficace; et troisièmement, le succès est atteint à travers des partenariats impliquant des acteurs tant médicaux que non médicaux.

Répondre aux défis sans précédent dans les domaines de la santé et du développement, qui concernent tous les pays, et transformer les faits RHS en politiques et en pratiques doivent être à la base du programme de CSU et de l'agenda de développement post-2015. C'est un impératif politique qui exige un engagement et un leadership nationaux pour optimiser l'impact des ressources financières et humaines disponibles et accroître l'espérance de vie en bonne santé, avec la reconnaissance que les progrès dans le domaine des soins de santé ne sont possibles qu'avec une main-d'oeuvre de santé adéquate.

Partager