Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Qualité des soins prodigués par les agents de santé de niveau intermédiaire: revue systématique et méta-analyse

Zohra S Lassi, Giorgio Cometto, Luis Huicho & Zulfiqar A Bhutta

Objectif

Évaluer l'efficacité des soins fournis par les agents de santé de niveau intermédiaire.

Méthodes

Des études expérimentales et observationnelles comparant des agents de santé de niveaux intermédiaire et de niveau supérieur ont été identifiées à l'aide d'une revue systématique de la documentation scientifique. La qualité des éléments de preuve a été évaluée à l'aide des critères GRADE (Grading of Recommendations Assissment, Development and Evaluation – Méthode d'évaluation des recommandations, de détermination, d'élaboration et d'évaluation), et les données ont été analysées à l'aide d'un gestionnaire d'examen.

Résultats

Cinquante-trois études ont été identifiées, la plupart provenant de pays à revenu élevé, et menées dans des établissements de soins tertiaires. En général, il n'y avait pas de différence entre l'efficacité des soins prodigués par des agents de santé de niveau intermédiaire dans les domaines de la santé maternelle et infantile et des maladies contagieuses et non contagieuses et ceux prodigués par des agents de santé de niveau supérieur. Cependant, les taux de recours à l'épisiotomie et aux analgésiques étaient significativement moins élevés chez les femmes accouchant avec la seule aide d'une sage-femme que chez les femmes prises en charge par des docteurs secondés par des sages-femmes, et les femmes étaient significativement plus satisfaites des soins prodigués par les sages-femmes. Dans l'ensemble, la qualité des éléments de preuve était basse, voire très basse. La recherche a également identifié six études observationnelles, provenant toutes d'Afrique, qui comparaient les soins de praticiens cliniques, de techniciens chirurgicaux ou de cliniciens non-médecins avec les soins prodigués par des médecins. Les résultats étaient généralement similaires.

Conclusion

Aucune différence n'a été constatée entre l'efficacité des soins prodigués par des agents de santé de niveau intermédiaire et ceux fournis par des agents de santé de niveau supérieur. Cependant, la qualité des éléments de preuve était basse. Il est nécessaire d'effectuer des études basées sur une méthodologie de haute qualité, en particulier en Afrique, la région qui manque le plus d'agents de santé.

Partager