Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Suivi rapide des campagnes de vaccination pendant les situations d'urgence: la campagne post-séisme en Haïti

Jeanette J Rainey, David Sugerman, Muireann Brennan, Jean Ronald Cadet, Jackson Ernsly, François Lacapère, M Carolina Danovaro-Holliday, Jean-Claude Mubalama & Robin Nandy

Problème

Le séisme qui a frappé Haïti en janvier 2010 a causé le déplacement de 1,5 million de personnes dans des camps temporaires. Le ministère de la Santé publique et de la Population d'Haïti et les partenaires mondiaux de vaccination ont élaboré un plan pour fournir des vaccins aux personnes qui résident dans ces camps. Une stratégie a été nécessaire pour déterminer si les objectifs de vaccination définis pour la campagne ont été atteints.

Approche

Après la campagne de vaccination, le personnel du ministère de la Santé publique et de la Population a interrogé un échantillon représentatif de ménages – dans des lieux prédéterminés spécifiques dans chacun des camps – en ce qui concernait la réception des vaccinations d'urgence. Un camp faisait l'objet d'une «campagne de vaccination de ratissage» – c'est-à-dire une vaccination de masse répétée – si plus de 25% des enfants âgés de 9 mois à 7 ans dans l'échantillon n'avaient pas reçu les vaccinations d'urgence.

Environnement local

Le suivi rapide a été mis en œuvre dans les camps situés dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Les camps accueillant plus de 5 000 personnes étaient surveillés en premier.

Changements significatifs

À la fin du mois de mars 2010, 72 (23,2%) des 310 camps vaccinés avaient été surveillés. Bien que 32 (44%) des camps surveillés aient fait l'objet d'une campagne de ratissage, seulement 6 d'entre eux avaient bénéficié d'une telle vaccination de masse répétée lors du contrôle effectué plusieurs semaines après le suivi.

Leçons tirées

Le suivi rapide n'a été que peu bénéfique dans la réalisation des objectifs de vaccination dans les camps temporaires de Port-au-Prince. Il est nécessaire d'effectuer plus de recherches pour évaluer l'utilité du suivi rapide traditionnel, ainsi que de mettre en place d'autres stratégies, pendant les campagnes de vaccination post-catastrophe, qui impliquent des populations mobiles, en particulier lorsqu'il y a peu de capacité pour mener à bien des vaccinations de masse répétées.

Partager