Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Déploiement des agents de santé communautaires en Afrique rurale subsaharienne: considérations financières et hypothèses opérationnelles

Gordon C McCord, Anne Liu & Prabhjot Singh

Objectif

Fournir des conseils en termes de coûts pour le développement d'un système d'agents de santé communautaires (ASC) localement adaptable et évolutif à l'échelle nationale, au sein des systèmes de soins de santé primaires en Afrique sub-saharienne.

Méthodes

Les coûts annuels de formation, d'équipement et de déploiement des ASC dans les régions rurales d'Afrique subsaharienne ont été calculés en utilisant les données publiées et celles du projet Villages du Millénaire. Les hypothèses du modèle sont de nature à permettre aux gouvernements nationaux d'adapter le sous-système d'ASC aux besoins nationaux et de déployer une moyenne d'un ASC pour 650 habitants de milieux ruraux d'ici 2015. Le sous-système des ASC a été chiffré à l'aide des données d'un système d'information géographique (SIG) sur la population, les étendues urbaines, la prévalence de maladies au niveau national et infranational,et les coûts unitaires (sur le terrain, pour les salaires et le matériel). Le modèle est facile à reproduire et à configurer. Les pays peuvent l'adapter aux prix locaux, aux salaires, à la densité de population et aux charges de morbidité dans différentes zones géographiques.

Résultats

Le coût annuel moyen pour déployer des ASC prenant en charge l'ensemble de la population rurale d’Afrique subsaharienne d'ici 2015 serait d'environ 2,6 milliards (c.à.d. 2 600 millions) de dollars. Cette somme, qui doit être fournie à la fois par les gouvernements nationaux et les bailleurs de fonds, correspond à 6,86 dollars par an et par habitant couvert par le sous-système d'ASC, et à 2,72 dollars par an et par habitant. Il faudrait en outre compter un montant moyen annuel de 3 750 dollars pour former, équiper et assister chaque ASC.

Conclusion

Des sous-systèmes complets d'ASC peuvent être déployés en Afrique sub-saharienne pour un coût modeste par rapport aux coûts prévus du système de soins de santé primaires. Compte tenu de leurs succès attestés, ils constituent un complément solide aux structures de soins dans les contextes ruraux africains.

Partager