Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Qualités humaines nécessaires pour achever l'éradication mondiale de la poliomyélite

Dermot Maher

Même si la diminution de 99% de l'incidence mondiale de poliomyélite entre 1988 et 2000 a représenté un remarquable progrès vers l'éradication de la maladie, s'attaquer au dernier 1% de la polio s'est avéré terriblement difficile. Des poches de transmission endémique persistent actuellement à la frontière entre l'Afghanistan et le Pakistan et au nord du Nigeria. Ces poches ont permis la réinfection des pays qui ne présentaient auparavant plus aucun cas de poliomyélite. Les plans stratégiques mondiaux pour l'éradication de la poliomyélite ont établi les activités, les ressources et le financement nécessaires pour surmonter les défis techniques, de gestion et de sécurité que doivent relever les personnes chargées d'eradiquer la transmission du virus de la polio. Cependant, l'éradication de la maladie dépend aussi de qualités humaines moins tangibles, mais tout aussi importantes, qui sont l'énergie, le réalisme, la faculté d'expression, la détermination, l'imagination, la collaboration, l'adaptabilité, le sens tactique, l'innovation, la sincérité et la vivacité (dont les lettres initiales en anglais donnent l'acronyme «ERADICATION»). En prêtant attention à ces qualités humaines, les parties prenantes pourront probablement réussir à éradiquer la poliomyélite à l'échelle mondiale.

Partager