Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Tendances du tabagisme et de la mortalité du cancer du poumon au Japon, par cohorte de naissance, 1949-2010

Ikuko Funatogawa, Takashi Funatogawa & Eiji Yano

Objectif

Déterminer les tendances du tabagisme au Japon comparées à la mortalité par cancer du poumon.

Méthodes

Les taux de prévalence du tabagisme en fonction de l'âge, parmi les cohortes nées entre 1897 et 1985, ont été déterminés pour la période 1949-2010. Les pourcentages des cohortes nées entre 1893 et 1979, ayant commencé à fumer de manière précoce (par exemple avant l'âge de 20 ans), ont été déterminés. Les résultats ont été comparés aux taux de mortalité par cancer du poumon chez les personnes âgées de 40 à 84 ans, appartenant aux cohortes nées entre 1868 et 1968.

Résultats

Chez les hommes, la prévalence du tabagisme était généralement élevée, en particulier parmi les personnes nées avant les années 1950, et l'initiation précoce était assez peu fréquente. L'initiation précoce était plus fréquente parmi les cohortes de naissances d'hommes, montrant des prévalences relativement faibles de tabagisme. Chez les femmes, la prévalence du tabagisme était généralement faible, et l'initiation précoce très peu fréquente, en particulier chez les personnes nées dans les années 1930 et avant les années 1940, respectivement. Les cohortes récentes de femmes ont montré des prévalences relativement élevées de tabagisme et des pourcentages relativement élevés d'initiation précoce. Pour les deux sexes, la mortalité par cancer du poumon était généralement faible, mais elle a augmenté au cours de la période étudiée.

Conclusion

La mortalité par cancer du poumon chez les hommes japonais était relativement faible compte tenu de la forte prévalence du tabagisme, peut-être parce que l'initiation précoce était assez rare. Au cours des quatre dernières décennies cependant, l'initiation précoce du tabagisme s'est davantage répandue chez les deux sexes. L'effet négatif que cela peut avoir sur les taux de mortalité par cancer du poumon n'a pas été observé, probablement en raison du décalage.

Partager