Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Taux d'allaitement maternel en Chine centrale et occidentale en 2010: implications pour la santé de l'enfant et de la population

Sufang Guo, Xulan Fu, Robert W Scherpbier, Yan Wang, Hong Zhou, Xiaoli Wang & David B Hipgrave

Objectif

Décrire les pratiques d'allaitement maternel dans la Chine rurale en utilisant des indicateurs recommandés au niveau mondial et en les comparant avec les usages des pays voisins et des grandes économies émergentes.

Méthodes

Une étude transversale a été menée, sur base communautaire, auprès de 2354 enfants âgés de moins de 2 ans, répartis dans 26 comtés ruraux pauvres de 12 provinces du centre et de l'ouest du pays. Les corrélations entre les indicateurs d'allaitement infantile et du jeune enfant et les variables socio-économiques, démographiques et des services de santé ont été explorées et les taux ont été comparés avec les données les plus récentes en provenance de Chine et d'autres pays.

Résultats

Dans l'ensemble, 98,3% des nourrissons avaient été nourris au sein. Cependant, seulement 59,4% avaient bénéficié d'un allaitement précoce (c’est-à-dire au cours de la première heure après la naissance), seuls 55,5% et 9,4% avaient poursuivi l'allaitement maternel pendant respectivement 1 et 2 ans et seulement 28,7% des nourrissons âgés de moins de 6 mois avaient été exclusivement nourris au sein. L'initiation précoce de l'allaitement maternel a été positivement corrélée à au moins cinq consultations prénatales (odds ratio ajusté ORa: 3,48; P<0,001) et négativement corrélée à la naissance par césarienne (ORa: 0,53; P<0,001) ou en hôpital d’aiguillage (ORa: 0,6; P=0,014). L'allaitement maternel exclusif chez les enfants âgés de moins de 6 mois a été associé positivement à une naissance dans un hôpital d’aiguillage (ORa: 2,22; P<0,05). L'allaitement n'a pas été associé à l'âge ni à l'éducation de la mère, ni même à l'ethnicité ou au niveau de richesse du foyer. L’étude a révélé des taux d'allaitement exclusif et continu généralement plus faibles que dans d'autres pays.

Conclusion

Malgré les efforts pour promouvoir l'allaitement maternel en Chine, les taux restent très faibles. Un engagement visant à améliorer l'alimentation du nourrisson et du jeune enfant est nécessaire afin de réduire le taux de mortalité et de morbidité dans cette catégorie de la population.

Partager