Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Déterminants de la réduction du retard de croissance infantile au Cambodge: analyse des données recueillies au cours de trois enquêtes démographiques et sanitaires

Nayu Ikeda, Yuki Irie & Kenji Shibuya

Objectif

Évaluer comment les changements dans les déterminants socio-économiques et de santé publique peuvent avoir contribué à la réduction de la prévalence du retard de croissance chez les enfants cambodgiens de 2000 à 2010.

Méthodes

Un échantillon national représentatif de 10 366 enfants de moins de 5 ans a été obtenu à partir de données recueillies lors d'enquêtes transversales effectuées au Cambodge en 2000, 2005 et 2010. Les auteurs ont utilisé un modèle multivarié logistique hiérarchique pour examiner l'association entre la prévalence du retard de croissance infantile au fil du temps et certains déterminants. Ils ont évalué les changements de prévalence du retard de croissance en 2010, qui auraient pu être obtenus grâce à des améliorations continues des indicateurs de santé publique.

Résultats

Le retard de croissance des enfants a été associé au sexe de l'enfant et à l'âge, au type de naissance, à la taille de la mère, à l'indice de masse corporelle de la mère, aux intervalles par rapport à la naissance précédente, au nombre de membres du foyer, au score de l'indice de richesse du ménage, à l'accès à des installations sanitaires améliorées, à la présence de diarrhées, à l'éducation des parents, au tabagisme de la mère et à la naissance de la mère pendant la famine des Khmers rouges. La réduction de la prévalence du retard de croissance au cours de la dernière décennie peut être attribuée à l'amélioration de la richesse des foyers, à la couverture santé, à l'éducation parentale, à l'espacement des naissances et à la baisse du tabagisme maternel. La prévalence du retard de croissance aurait pu être davantage réduite en intensifiant la couverture des services de santé améliorés, le rallongement des intervalles entre les naissances et l'élimination du tabagisme maternel.

Conclusion

Le retard de croissance des enfants au Cambodge a diminué en raison du développement socio-économique et de l'amélioration de la santé publique. Des interventions politiques efficaces en matière de couverture sanitaire, d'espacement des naissances et de tabagisme maternel, ainsi que la croissance économique équitable et l'éducation sont les clés d'une amélioration continue de la nutrition de l'enfant.

Partager