Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Les effets indésirables attribués aux pratiques médicales traditionnelles coréennes: 1999-2010

Hyeun-Kyoo Shin, Soo-Jin Jeong, Myeong Soo Lee & Edzard Ernst

Objectif

Étudier les effets indésirables attribués aux traitements médicaux traditionnels en République de Corée.

Méthodes

On a examiné les effets indésirables enregistrés en République de Corée entre 1999 et 2010 par la FDA, l'Agence de protection du consommateur ou l'Association de médecine traditionnelle coréenne. On a également étudié les dossiers sur les effets indésirables attribués aux pratiques médicales traditionnelles, y compris les rapports d'accidents médicinaux et les réclamations de consommateurs.

Résultats

Dans l'ensemble, 9624 dossiers d'effets indésirables attribués à des pratiques médicales traditionnelles, dont 522 liés à des traitements à base de plantes, ont été identifiés. Les problèmes de foie sont les effets indésirables les plus fréquemment rapportés. Seulement huit des effets indésirables ont été enregistrés par le système de pharmacovigilance géré par la FDA. Sur les 9624 effets, 1389 (principalement des infections, des cas de pneumothorax et des brûlures) étaient liés à la thérapie physique (n=285) ou à l'acupuncture/moxibustion (n=1104).

Conclusion

En République de Corée, les pratiques médicales traditionnelles semblent souvent avoir des effets indésirables, mais presque tous les effets indésirables attribués à ces pratiques entre 1999 et 2010 n'ont pas été décelés par le système national de pharmacovigilance. L'Agence de protection du consommateur et l'Association de médecine traditionnelle coréenne devraient être incluses dans le système national de pharmacovigilance.

Partager