Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Tendances et modèles de la mortalité mondiale chez les femmes âgées

Gretchen A Stevens, Colin D Mathers & John R Beard

Objectif

Décrire les modèles de mortalité chez les femmes âgées de plus de 50 ans, au vu de l'augmentation, observée dans presque tous les pays, du nombre absolu de femmes dans ce groupe d'âge et de la proportion de la population féminine composée de femmes âgées.

Méthodes

Les données nationales de mortalité et les estimations de l'Organisation mondiale de la Santé sur l'espérance de vie et les causes de décès chez les femmes âgées de plus de 50 ans ont été analysées. Des projections des tendances de mortalité par cause ont également été réalisées à des âges avancés.

Résultats

Dans les pays développés et en voie de développement, les principales causes de décès chez les femmes âgées étaient les maladies cardiovasculaires et les cancers. Dans les pays disposant de données d'enregistrement des décès, la mortalité due aux maladies cardiovasculaires et (dans une moindre mesure) aux cancers semble avoir diminué chez les femmes âgées au cours des dernières décennies, et cette baisse a entraîné une amélioration de l'espérance de vie à 50 ans. Si ces tendances se maintiennent, les décès chez les femmes âgées sont encore susceptibles d'augmenter en nombre en raison de la croissance démographique et du vieillissement.

Conclusion

Les maladies non transmissibles, notamment les maladies cardiovasculaires et les cancers, pourraient être à l'origine de la mort d'un nombre de plus en plus important de femmes dans les pays à revenu faible et moyen en raison du vieillissement de la population et de la réduction de la mortalité infantile et maternelle. Les systèmes de santé doivent s'adapter en conséquence, peut-être en tirant les leçons des pays à revenu élevé, qui ont réussi à réduire la mortalité due aux maladies non transmissibles.

Partager