Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Pourquoi est-il temps de s'attaquer au cancer du sein et du col de l'utérus dans les milieux à faibles ressources?

Vivien Davis Tsu, Jose Jeronimo & Benjamin O Anderson

Les problèmes de santé des femmes au milieu de l'âge adulte (une fois passé le premier âge de la reproduction) ont traditionnellement bénéficié de peu d'attention ou ont été ignorés par les systèmes de santé et les donateurs, malgré le lourd fardeau que constituent les maladies, comme le cancer du sein et du col de l'utérus pour les femmes et leurs familles. Le risque d'infections sexuellement transmissibles qui accompagne les relations sexuelles, et le risque de mortalité et de morbidité associé à la grossesse sont reconnus depuis longtemps et ont guidé d'importants efforts de lutte, qui finissent par donner des résultats positifs. Beaucoup moins d'attention a cependant été accordée à la façon dont les expériences en début de vie peuvent affecter la santé des femmes à l'âge adulte.

Les cancers du sein et du col de l'utérus tuent plus de femmes que tout autre type de cancer dans tous les pays du monde en voie de développement. Dans la plupart des pays d'Asie, d'Amérique latine et dans certains pays d'Afrique, les décès résultant de ces deux formes de cancer sont maintenant plus nombreux que les décès liés à la grossesse. Il y a cinq raisons impérieuses de se concentrer maintenant sur ces cancers afin d'essayer d'inverser ces tendances épidémiologiques: (i) le fardeau du cancer du sein et du cancer du col de l'utérus est toujours plus lourd; (ii) un dépistage et des traitements efficaces sont disponibles; (iii) la recherche génère de nouvelles connaissances; (iv) il existe des possibilités de synergie avec d'autres programmes de santé; et (v) les maladies non transmissibles génèrent beaucoup d'intérêt actuellement.

Partager