Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Cancer du col de l'utérus et cancer du sein sur le continent américain: situation actuelle et actions envisagées

Silvana Luciani, Anna Cabanes, Elisa Prieto-Lara & Vilma Gawryszewski

Objectif

Mieux comprendre la situation régionale actelle et la réponse des services de santé publique face au cancer du col de l'utérus et au cancer du sein sur le continent américain.

Méthodes

Des données sur les cancers du sein et du col de l'utérus dans 33 pays, depuis l'année 2000 jusqu'à la dernière année de données disponibles, ont été extraites de la base de données sur la mortalité régionale de l'Organisation panaméricaine de la Santé (OPS) et ont ensuite été analysées. Les changements dans le taux de mortalité sur la période étudiée – dans tous les pays excepté ceux à faible population et à fortes fluctuations de données de mortalité en séries temporelles – ont été calculés au moyen de modèles log-linéaires. Les informations de l'enquête de capacité des pays de l'OPS sur les maladies non transmissibles ont également été analysées.

Résultats

On observe aux Bahamas, à Trinité et en Uruguay des taux relativement élevés de décès dus au cancer du sein, alors que les trois taux les plus élevés de décès dus au cancer du col de l'utérus ont été observés au Salvador, au Nicaragua et au Paraguay. Plusieurs pays - en particulier le Paraguay et le Venezuela - présentent des taux élevés de décès dus à ces deux types de cancer. Même si la mortalité liée au cancer du col de l'utérus est globalement en diminution sur le continent américain, les diminutions de la mortalité liée au cancer du sein n'ont été observées que dans quelques pays de la région. Mis à part un seul d'entre eux, les 25 pays concernés par l'enquête de capacité de l'OPS font état de la présence de services de santé publique pour la détection et le traitement des cancers du sein et du col de l'utérus.

Conclusion

La majorité des pays du continent américain disposent de la capacité nécessaire en matière de santé publique pour détecter et traiter les cancers du sein et du col de l'utérus et donc du potentiel pour réduire le fardeau que représentent ces cancers.

Partager