Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Avantages économiques de la conservation des vaccins à température ambiante pendant les campagnes de vaccination de masse: le cas du vaccin contre la méningite A au Tchad

Patrick Lydon, Simona Zipursky, Carole Tevi-Benissan, Mamoudou Harouna Djingarey, Placide Gbedonou, Brahim Oumar Youssouf & Michel Zaffran

Objectif

Évaluer les avantages économiques potentiels de la conservation d'un vaccin contre la méningite A à température ambiante ou à une température proche de la température ambiante jusqu'à 4 jours, au cours d'une campagne de vaccination de masse.

Méthodes

Au cours d'une campagne de vaccination de masse de 10 jours contre la méningite A dans trois régions du Tchad en 2011, on a évalué les coûts associés au stockage et au transport du vaccin dans un système de chaîne du froid traditionnel. Un modèle mathématique a été utilisé pour estimer les économies qui auraient pu être réalisées si les vaccins avaient été conservés à température ambiante ou à une température proche de la température ambiante – dans une chaîne de «température contrôlée» – à des niveaux périphériques du système de la chaîne d'approvisionnement.

Résultats

Le coût de la chaîne du froid et de la logistique associée utilisées dans la campagne de vaccination au Tchad était de 0,24$ par personne vaccinée. Toutefois, dans le scénario modélisé d'une chaîne de température contrôlée, ces coûts ont chuté de 50% et ont été estimés à seulement 0,12$ par personne vaccinée.

Conclusion

La mise en œuvre d'une chaîne de «température contrôlée» aux niveaux les plus périphériques du système de chaîne d'approvisionnement – en supposant qu'il n'y a aucune perte d'activité, d'efficacité ou de sécurité du vaccin associé – pourrait entraîner des avantages économiques importants et permettre l'extension de la couverture vaccinale dans des régions à revenu faible.

Partager