Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Hospitalisations liées à la diarrhée chez les enfants avant et après la mise en œuvre de la vaccination monovalente contre le rotavirus au Mexique

Marcelino Esparza-Aguilar, Paul A Gastañaduy, Edgar Sánchez-Uribe, Rishi Desai, Umesh D Parashar, Vesta Richardson & Manish Patel

Objectif

Évaluer, par contexte socio-économique, les effets de la vaccination nationale contre le rotavirus A (RVA) sur les hospitalisations liées à la diarrhée infantile au Mexique.

Méthodes

Les données chez les enfants de moins de 5 ans qui ont été hospitalisés pour cause de diarrhée dans les hôpitaux du ministère de la santé entre le 1er janvier 2003 et le 31 décembre 2011 ont été recueillies à partir des rapports mensuels de sortie des hôpitaux. Des indices de développement humain ont été utilisés pour classer les états dans lesquels les hôpitaux sont situés comme des états ayant un statut socio-économique généralement élevé, intermédiaire ou bas. Les taux annuels d'hospitalisation pour cause de diarrhée – par 10 000 hospitalisations, quelle qu'en soit la cause – ont été calculés. Les données administratives ont été utilisées pour estimer la couverture vaccinale.

Résultats

Dans les états présentant des statuts socio-économiques élevés, intermédiaires et bas, la couverture avec un vaccin monovalent contre le RVA administré en 2 doses – parmi les enfants de moins de 5 ans – a atteint 93%, 86% et 71%, respectivement, en 2010. Les taux annuels médians d'hospitalisation correspondants pour cause de diarrhée – par 10 000 admissions – ont chuté de 1001, 834 et 1033 dans la période «pré-vaccinale» de 2003 à 2006, à 597, 497 et 705 dans la période «post-vaccinale» de 2008 à 2011, respectivement. Ces diminutions correspondent à des réductions de taux de 40% (Intervalle de Confiance (IC) à 95%: 38–43), 41% (IC à 95%: 38–43) et 32% (IC à 95%: 29–34), respectivement. Dans tout le pays, la vaccination contre le RVA semble avoir évité environ 16 500 hospitalisations pour cause de diarrhée infantile chaque année au cours de la période post-vaccinale.

Conclusion

La vaccination monovalente contre le RVA a substantiellement réduit les hospitalisations liées à la diarrhée infantile pendant quatre ans de suite dans des populations socio-économiques différentes et distinctes dans tout le Mexique.

Partager