Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Inégalités socioéconomiques et tendances de la mortalité dans le groupe BRICS, 1990-2010

Oscar J Mújica, Enrique Vázquez, Elisabeth C Duarte, Juan J Cortez-Escalante, Joaquin Molina & Jarbas Barbosa da Silva

Objectif

Étudier la présence et l'importance – et les variations – des inégalités socioéconomiques et sanitaires entre et à l'intérieur du Brésil, de la Fédération de Russie, de l'Inde, de la Chine et de l'Afrique du Sud – les pays connus sous le nom de BRICS – entre 1990 et 2010.

Méthodes

Des données comparables sur les indicateurs socioéconomiques et sanitaires, à la fois aux niveaux national et infranational primaire, ont été tirées de sources accessibles au public. Les inégalités sanitaires entre et à l'intérieur des pays ont été identifiées et synthétisées à l’aide des écarts types et des mesures de gradient.

Résultats

Quatre pays du groupe BRICS ont montré des augmentations à la fois du niveau des revenus et des inégalités des revenus entre 1990 et 2010. L'exception a été le Brésil, où l'inégalité des revenus a diminué sur la même période. Les inégalités entre les pays dans le niveau de l'éducation et l'accès aux installations sanitaires n'ont pratiquement pas changé, mais la différence la plus marquée entre les pays dans l'espérance de vie moyenne a augmenté, passant de 9 ans en 1990 à 20 ans en 2010. Sur toute la période de l'étude, la charge de morbidité était disproportionnée entre les pays du groupe BRICS. Cependant, le taux national de mortalité infantile a considérablement chuté pendant la période d'étude dans l'ensemble des 5 pays. Au Brésil et en Chine, l'importance des inégalités infranationales en matière de mortalité infantile, à la fois absolue et relative, qui sont liées aux revenus, a également considérablement diminué.

Conclusion

Malgré la prospérité économique et les améliorations générales en matière de santé observées depuis 1990, de profondes inégalités en matière de santé persistent à la fois entre et à l'intérieur des pays du groupe BRICS. Cependant, les importantes diminutions observées dans les inégalités – à l'intérieur du Brésil et de la Chine –en matière de taux de mortalité infantile, qui sont liées aux revenus, sont encourageantes.

Partager