Environnement et santé de l’enfant

Pesticides et plomb


Pesticides

Les pesticides sont utilisés dans l’agriculture et dans des programmes de santé publique, dans le cadre d’une approche intégrée de la lutte antivectorielle. Cependant, ils sont souvent mal utilisés et représentent un grave problème sanitaire pour l’ensemble de la population. Les risques sont plus grands pour les nourrissons, les enfants et les adolescents car ils peuvent s’y trouver exposés alors qu’ils sont particulièrement vulnérables.

L’utilisation, le stockage et la manipulation dangereux des pesticides sont les principales causes d’intoxication aiguë. Les insecticides, les herbicides et les rodenticides sont à la portée des enfants en milieu rural mais ils peuvent aussi être trouvés par les très jeunes enfants dans la maison, dans les abris de jardin ou dans les garages. Une étude menée au Canada a montré que près de 60% des cas d’intoxication enregistrés dans un hôpital d’enfants étaient dus à des pesticides et que les effets de la plupart des pesticides étaient aigus et sévères.

Dans les pays en développement, l’incidence réelle des intoxications aux pesticides est difficile à évaluer mais on suppose qu’elle est élevée. Un grand nombre d’enfants et d’adolescents qui travaillent dans l’agriculture sont exposés aux pesticides, qu’ils sont généralement chargés, de façon informelle, de préparer et d’appliquer. Les enfants sont également exposés aux pesticides lorsque des pulvérisations sont effectuées dans les cultures pour lutter contre les nuisibles.

Chez l’enfant, l’exposition chronique à de faibles doses de pesticides a notamment des effets sur le système nerveux, sur le développement et sur la fonction de reproduction. Les pesticides persistants, considérés comme des polluants organiques persistants (POP) et présents dans l’alimentation des jeunes enfants (y compris dans le lait maternel) sont particulièrement préoccupants. Ils s’accumulent dans les tissus adipeux et y restent pendant longtemps.

Mesures à prendre

Il faut entreprendre davantage de recherches axées sur les enfants, mener des activités pour renforcer les mécanismes de surveillance et promouvoir la réglementation et des interventions visant à réduire les risques. En outre, il faudrait renforcer la communication d’informations et d’avis techniques aux pays, le recueil harmonisé de données sur les cas d’enfants exposés aux substances chimiques ou victimes d’intoxications, la classification des pesticides selon les dangers qu’ils présentent et les recommandations relatives à l’utilisation des pesticides à des fins de santé publique.

Il faudrait mettre en place des politiques et une règlementation afin de réduire ou d’éliminer l’exposition aux substances chimiques polluantes prioritaires ayant une incidence sur la santé et le développement des enfants, tels que les polluants organiques persistants (POP) et les métaux lourds.

Pour réduire l’exposition des enfants au plomb, il faudrait d’abord appeler les gouvernements à abandonner l’utilisation de l’essence au plomb et des mécanismes devraient être mis en place pour fournir un soutien logistique, financier et technique à cet égard. L’application de mesures réglementaires devrait être encouragée pour promouvoir l’utilisation des substances chimiques en toute sécurité et leur remplacement par des alternatives plus sûres. Les pratiques intégrées devraient être favorisées afin que l’agriculture dépende moins de l’utilisation de pesticides toxiques.

Au niveau local, des mesures devraient être prises pour promouvoir l’utilisation des produits chimiques en toute sécurité en fournissant aux décideurs des informations factuelles sur les risques sanitaires de l’exposition aux substances chimiques et sur des interventions d’un bon rapport coût/efficacité. Les questions relatives à la sécurité chimique à la santé devraient être incorporées aux programmes scolaires et les personnels de santé devraient apprendre à reconnaître et à prévenir les expositions aux substances toxiques. L’engagement et la participation active des communautés à ces efforts devraient être sollicités.

Partager

Dangers chimiques

  1. Plomb
  2. Pesticides