Normes de croissance de l'enfant

Les enfants indiens de familles aisées ont une croissance comparable à celle des enfants des pays développés

Bhandari N, Bahl R, Taneja S, de Onis M, Bhan MK.

Bulletin de l’Organisation mondiale de la Santé 2002;80:189-95.

Objectif

Une enquête transversale a été réalisée afin de déterminer si, dans une population aisée du sud de Delhi, la croissance des enfants est comparable à celle des enfants des pays développés, et d’identifier les facteurs socio-économiques défavorables à la croissance dans ce groupe.

Méthodes

Lors de l’enquête, on a mesuré le poids et la longueur de 395 enfants de 12 à 23 mois et la taille de 331 mères et 153 grand-mères ; on a également recueilli des données sur la situation socio-économique des familles et sur l’alimentation des enfants. Les enfants prématurés, c’est-à-dire nés avant 37 semaines de gestation, et ceux atteints de maladie défavorable à la croissance ont été exclus de l’analyse, comme pour la population de référence NCHS/OMS.

Résultats

Sur les 341 enfants inclus dans l’analyse, la valeur moyenne du Z des rapports poids/âge, longueur/âge et poids/longueur était respectivement de 0,45, 0,28, 0,32. Environ 6 % des enfants avaient un poids insuffisant (Z du rapport poids/âge 2), 3 % avaient un retard de croissance (Z du rapport longueur/âge 2) et 4 % étaient émaciés (Z du rapport poids/longueur 2).

Les facteurs significativement associés à un rapport longueur/âge supérieur étaient une durée d’études supérieure ou égale à 17 ans pour un au moins des deux parents (Z moyen du rapport longueur/âge 0,17) et un régime alimentaire non végétarien (Z moyen du rapport longueur/âge 0,18). Aucun facteur socio-économique n’était associé au rapport poids/longueur moyen.

Conclusion

Les enfants de cette population aisée sont proches de ceux de la population de référence NCHS/OMS en ce qui concerne les indicateurs anthropométriques. La sous-population issue de parents ayant fait des études universitaires avait une croissance encore meilleure. Il est prévu d’inclure cette sous-population dans l’étude multicentrique OMS sur les valeurs de référence pour la croissance.

Partager