Médicaments essentiels pédiatriques

L’OMS et l’UNICEF s’attaquent au manque critique de médicaments adaptés aux enfants

Formes galéniques pédiatriques existantes pour le traitement des maladies prioritaires

Les formes galéniques utilisées actuellement pour le traitement des maladies à forte charge de morbidité sont souvent inadaptées aux enfants, notamment dans les milieux où les ressources sont rares (par exemple les formes liquides, au goût désagréable, inadaptées à l’âge, ou s’avérant instables dans divers milieux ou à diverses températures).

En conséquence, il est fréquent que les enfants se voient prescrire des médicaments hors indications officielles, non homologués ou manipulés avant d’avoir été administrés. Des progrès se font jour dans ce domaine, des fabricants mettant au point des formes galéniques innovantes comme des comprimés dispersibles aromatisés.

Le projet financé par la Fondation Bill & Melinda Gates:

Favorisera la recherche sur les médicaments essentiels destinés aux enfants en:

  • examinant les données factuelles existantes permettant d’établir des priorités de traitement pour les enfants atteints de certaines maladies;
  • mettant au point un modèle de formulaire pharmaceutique pédiatrique; et en
  • élaborant des normes et capacités appropriées pour mener des essais cliniques chez les enfants issus de milieux aux ressources limitées.

Comblera les lacunes des connaissances en matière de médicaments pédiatriques prioritaires et favorisera la mise au point de formes galéniques appropriées pour les médicaments destinés aux enfants.

Fera progresser l’accès aux médicaments essentiels destinés aux enfants en:

  • favorisant leur inclusion dans les listes de médicaments essentiels, guides thérapeutiques et mécanismes d’achat nationaux;
  • collaborant avec les autorités de réglementation pharmaceutique en vue de hâter l’évaluation réglementaire des médicaments essentiels destinés aux enfants; et en
  • mettant au point des mesures permettant d’en surveiller et d’en administrer les prix.

Favorisera une meilleure utilisation des médicaments destinés aux enfants en mettant en pratique les interventions établies comme entraînant une meilleure utilisation des médicaments pédiatriques.destinés aux enfants en mettant en pratique les interventions établies comme entraînant une meilleure utilisation des médicaments pédiatriques.

Bénéficiaires du projet

Les gouvernements et autorités chargées de la réglementation recevront des lignes directrices claires, une liste des médicaments pédiatriques essentiels, et des recommandations en matière de réglementation.

Les praticiens disposeront de lignes directrices sur la manière d’utiliser au mieux les médicaments chez l’enfant.

Les fabricants auront accès à des lignes directrices pour les essais cliniques, à des formulations recommandées, et à des appels à manifestation d’intérêt sous la forme d’une liste compilée par le Programme OMS sur la préqualification des médicaments.

Les familles de patients bénéficieront d’un meilleur accès à des médicaments pédiatriques adaptés efficaces et plus faciles à administrer.

Les enfants qui souffrent de maladies recevront les médicaments nécessaires, de posologie et de forme galénique appropriées, ce qui aura une incidence positive au niveau de l’observance du traitement et des bienfaits généraux pour la santé.

Durée du projet

Le projet, doté d’une enveloppe de 9,7 millions de dollars (US $), se déroule sur une période de trois ans, et sa composante au niveau des pays sera centrée sur l’Afrique et l’Inde.

Charge de morbidité

On estime que 36% de la charge totale de morbidité et des traumatismes concernent les enfants de moins de 15 ans. Cette charge de morbidité relève presque totalement des pays à revenu faible ou intermédiaire. Au moins neuf de ses 20 causes principales tous âges confondus (en fonction des années de vie ajustées sur l’incapacité) concernent directement les enfants.

Notamment les infections des voies respiratoires inférieures (94,5 millions), les maladies diarrhéiques (72,8 millions), le VIH/sida (58,5 millions), la prématurité et le faible poids de naissance (44,3 millions), l’hypoxie/les traumatismes à la naissance (41,7 millions), les infections néonatales (40,4 millions), la tuberculose (34,2 millions), le paludisme (34,0 millions) et les anomalies congénitales (25,2 millions). (Source: Organisation mondiale de la Santé. The global burden of disease: 2004 update. 2008. Genève, Organisation mondiale de la Santé. ISBN 978 92 4 156371 0)

Mortalité de l’enfant

À l’échelle mondiale, 1000 enfants de moins de cinq ans meurent chaque heure. Plus de 50% de ces décès sont dus: aux infections aiguës des voies respiratoires – pneumonie (17%), aux maladies diarrhéiques (17%), aux infections néonatales graves (9%), au paludisme (7%) et au VIH/sida (2%).

Les 50% restants comprennent la rougeole (4%), les maladies non transmissibles (4%), les traumatismes (4%), les autres maladies infectieuses et parasitaires (9%) et les autres décès néonatals (27%, comprenant la prématurité, l’hypoxie à la naissance et les anomalies congénitales).

Objectifs 4 et 6 du Millénaire pour le développement

Les objectifs 4 et 6 du Millénaire pour le développement visent à réduire la mortalité chez l’enfant et à lutter contre le VIH/sida, le paludisme et les autres maladies. En améliorant à l’échelle mondiale l’accès aux médicaments destinés aux enfants, ce projet aura un poids significatif sur la réduction de la mortalité et de la morbidité de l’enfant.

Le rôle de l’OMS

Le Département Médicaments essentiels et politiques pharmaceutiques de l’OMS, épaulé par une équipe de mise en œuvre à laquelle participeront trois autres départements de l’OMS,est responsable de la mise en œuvre et du suivi du projet. L’OMS collaborera avec des chercheurs, des laboratoires, des représentants de la société civile et l’UNICEF, pour diffuser des travaux de recherche essentiels sur les formes galéniques et posologies adaptées à l’enfant, et élaborer des lignes directrices pour le test, le traitement et l’utilisation de médicaments pédiatriques.

Le rôle de l’UNICEF

L’OMS a collaboré étroitement avec l’UNICEF à l’élaboration de la liste modèle des médicaments essentiels destinés aux enfants ainsi qu’à un rapport sur les sources et les prix de ces médicaments.

Dans le cadre du projet financé par la Fondation Bill & Melinda Gates, l’UNICEF participera à l’équipe de mise en œuvre dont le rôle d’orientation et de soutien favorisera la réalisation efficace des objectifs du projet.

L’OMS a collaboré étroitement avec l’UNICEF à l’élaboration de la liste modèle des médicaments essentiels destinés aux enfants ainsi qu’à un rapport sur les sources et les prix de ces médicaments.

Dans le cadre du projet financé par la Fondation Bill & Melinda Gates, l’UNICEF participe à l’équipe de mise en œuvre dont le rôle d’orientation et de soutien favorisera la réalisation efficace des objectifs du projet.

Voir aussi

Partager