Maladies chroniques et promotion de la santé

Prévention des maladies chroniques: un investissement vital


Prévention des maladies chroniques: l’objectif mondial

36 000 000 de vies peuvent être sauvées

Encouragé par les réalisations de pays comme l’Australie, le Canada, les Etats-Unis d’Amérique, la Pologne et le Royaume-Uni, ce rapport prévoit d’autres avancées de ce genre dans les années à venir. Mais en étant réaliste, qu’est-il possible d’obtenir d’ici 2015 ? Après avoir pesé soigneusement toutes les données disponibles, le rapport offre à la communauté de santé publique un nouvel objectif mondial : réduire de 2% par an les taux de mortalité de toutes les maladies chroniques, indépendamment des tendances existantes, au cours des 10 prochaines années.

Cet objectif mondial est ambitieux et audacieux, mais il n’est ni extravagant, ni irréaliste. Les moyens pour l’atteindre, basés sur les indications disponibles et les meilleures pratiques des pays qui sont parvenus à des améliorations, figurent dans les 3e et 4e parties de ce rapport.

Cet objectif ambitieux vient donc s’ajouter aux diminutions déjà prévues dans les taux de mortalité par âge pour de nombreuses maladies chroniques et permettrait de prévenir 36 millions de décès par maladies chroniques d’ici 2015, dont la plupart dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. La réalisation de cet objectif mondial se traduirait également par des dividendes économiques appréciables pour les pays.

Chaque décès évité constitue un « bonus », mais l’objectif contient un trait positif supplémentaire : près de la moitié de ces décès évités le seraient chez des hommes et des femmes de moins de 70 ans et presque 9 sur 10 dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. Prolonger ces vies pour le plus grand bien des personnes concernées, de leurs familles et de leurs communautés est en soi le plus valable des objectifs.

Partager