Togo

Centre de formation en santé publique

Présentation

Le centre de formation en santé publique à Lomé (Togo) est bien connu des pays africains dont il a reçu de nombreux cadres de la santé. Depuis 1964 il a formé des techniciens de laboratoire, des techniciens de maintenance du matériel électro-médical, des secrétaires médicaux (cours de longue durée). Diverses catégories de personnel de santé y ont suivi des cours de courte durée en santé publique, en éducation pour la santé, en santé communautaire, en hygiène du milieu, en management, en recherche appliquée, en santé familiale, en méthodologie de la formation en sciences de la santé, etc. L’actuel cours de santé publique s’y déroule chaque année depuis 1995. Divers organismes ont utilisé son cadre et son personnel pour leurs réunions et séminaires. Sa position dans le quartier administratif, non loin des hôtels et du centre ville, ainsi que ses structures d'accueil en font un cadre approprié à un apprentissage dans des conditions agréables.

Grâce à l'expérience acquise dans le domaine de la formation et du perfectionnement des personnels de santé depuis 1964, le centre de formation en santé publique de Lomé (Togo) offre une formation solide en santé publique aux cadres intermédiaires engagés dans les opérations de développement sanitaire à tous les niveaux du système de santé et surtout au niveau des districts.

But de la formation

Permettre aux cadres intermédiaires de développement sanitaire d’acquérir, en une spécialisation en santé publique, les compétences requises pour gérer les services de santé dont ils ont la charge et participer efficacement au développement sanitaire des districts.

Durée et certification

La formation dure 11 mois. Elle débouche sur un diplôme de santé publique.

Nature de l'enseignement - apprentissage

L’apprenant est placé au centre du processus pédagogique. Il est fortement sollicité à participer très activement aux activités d’enseignement/apprentissage aussi bien en travail individuel qu’en travail de groupe. Le cours prépare les agents de la santé et des secteurs connexes impliqués dans l'élaboration, l'exécution et l'évaluation des projets et des programmes de développement sanitaire au niveau du district, à anticiper les problèmes de santé, à les résoudre en adoptant une approche globale et à en tirer leçon pour améliorer la performance du système de santé en vue de relever le niveau de santé des populations à charge. L'ensemble du processus de formation se compose de 6 unités regroupant 20 modules spécifiques :

  • Unité I : méthode de travail (1 module : dynamique de groupe).
  • Unité II : méthodes en santé communautaire (2 modules : 1.Epidémiologie appliquée et 2.Diagnostic communautaire).
  • Unité III : processus gestionnaire dans le système de santé (7 modules : 1.Organisation des systèmes et infrastructures de santé; 2.Planification des projets et des programmes de développement sanitaire; 3.Gestion des ressources humaines; 4.Gestion des équipements et des médicaments; 5.Gestion des ressources financières; 6.Gestion du temps et 7.Surveillance continue des activités et évaluation des projets et programmes de santé).
  • Unité IV : processus de gestion appliqué aux soins de santé primaires (7 modules : 1.Information, éducation et communication pour la santé/mobilisation et financement communautaires; 2.Santé de la reproduction, santé scolaire et programme élargi de vaccination; 3.Nutrition; 4.Santé et sécurité au travail; 5.Santé mentale; 6.Lutte contre la maladie y compris le SIDA et 7.Approvisionnement en eau et assainissement de base).
  • Unité V : système d'information pour la gestion et la recherche appliquée (2 modules : 1.Système d'information pour la gestion sanitaire et initiation à la micro informatique et 2.Recherche sur les services de santé).
  • Unité VI : méthodologie de la formation des personnels de santé (1 module : planification, exécution et évaluation d'une session de formation).

Evaluation

Le système d’évaluation du processus d’enseignement/ apprentissage est continu. L’évaluation porte aussi bien sur les progrès des étudiants que l’atteinte par eux des objectifs éducationnels. Elle est fondée sur les principes modernes de docimologie ; elle fait appel aux techniques objectives d’évaluation. L’évaluation apprécie également la pertinence du contenu, des méthodes d’enseignement/apprentissage et l’efficacité des facilitateurs. Les évaluations cumulatives sont faites à la fin des modules ou des unités (regroupement de modules).

Le diplôme de santé publique sera délivré au candidat ayant satisfait aux évaluations des modules et des unités.

Corps enseignant

Il comprend : une équipe de formateurs permanents du centre, des vacataires provenant de l'université de Lomé et d'autres institutions au niveau national et régional.

Conditions d'admission

Peuvent s’inscrire au cours les personnes n’ayant pas plus de 40 ans et titulaire d’un diplôme de : assistant médical, technicien supérieur de santé (CESSI), technicien supérieur de génie sanitaire, technicien supérieur de laboratoire, infirmier diplômé d’Etat, sage-femme, assistant d’hygiène, kinésithérapeute, orthopédiste, technicien biologiste, gestionnaire sanitaire, éducateur pour la santé ou assistant social.

Expérience requise : les bénéficiaires doivent justifier d’au moins 5 ans d’expérience sur le terrain. Ils doivent provenir de programmes de développement sanitaire au niveau du district, ou être destinés après leur formation à occuper des postes de responsabilité dans ces programmes et services.

La sélection est faite par le centre sur étude des dossiers de candidature qui lui sont adressés par l’intermédiaire du bureau régional de l’OMS.

Le cours est réservé en priorité aux ressortissants des pays francophones et lusophones de la région africaine de l'Organisation Mondiale de la Santé.

L’enseignement se fait en français.

Les demandes de bourse seront remplies sur le formulaire WHO52 (disponibles dans tous les bureaux de l’OMS) et envoyées au bureau régional trois mois avant le début du cours.

Le montant de la bourse par participant comprend outre les frais de scolarité (3'000 USD), les frais de voyages, de livres, d’assurance et de gestion (si la bourse est gérée par l’OMS).

Les organismes qui voudraient financer des participants soumettront leurs demandes au centre de formation en santé publique de Lomé.

Ressources documentaires