Alerte et action au niveau mondial (GAR)

L’OMS félicite le Sénégal d’avoir mis fin à la transmission du virus Ebola

OMS/Sénégal

17 octobre 2014 -- L’OMS déclare officiellement la fin de la flambée d’Ebola au Sénégal et félicite le pays de sa diligence à mettre un terme à la transmission du virus. Le cas introduit a été confirmé le 29 août. Il s’agissait d’un jeune homme qui était arrivé à Dakar par la route en provenance de Guinée, où il avait été en contact direct avec un malade d’Ebola. La riposte du Sénégal est un bon exemple des mesures à prendre lorsque l’on est confronté à un cas importé d’Ebola. Le gouvernement, sous la direction du Président Macky Sall et du Ministre de la Santé, le Dr Awa Coll-Seck, a réagi rapidement pour stopper la propagation de la maladie.

Retour sur six mois d'épidémie du virus Ebola en Afrique de l'Ouest

Le 23 mars 2014, l’Organisation mondiale de la Santé publiait la notification officielle d’une flambée de maladie à virus Ebola en Guinée sur son site Web. Le 8 août, elle déclarait l’épidémie «urgence de santé publique de portée internationale». Une série d'articles retrace les origines et l’évolution de l’épidémie en cours et fait le point de la situation aujourd’hui. Elle apporte également des projections épidémiologiques sur l’évolution probable de l’épidémie.

L’OMS présente sa «feuille de route» contre la flambée d’Ebola en Afrique de l’Ouest

OMS/S. Saporito

28 août 2014 -- L'OMS a présenté aujourd’hui sa «feuille de route» pour orienter et coordonner l’action internationale contre la flambée de maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest. L'objectif est de mettre fin à la transmission partout dans le monde dans les 6 à 9 mois, tout en gérant rapidement les conséquences de toute nouvelle propagation internationale éventuelle. Ce document reconnaît également la nécessité de s’occuper, en parallèle, du large impact socio-économique de cette épidémie.

Flambée épidémique de Maladie à virus Ebola (EVD)

La maladie à virus Ebola (appelée aussi fièvre hémorragique à virus Ebola) est une maladie grave, souvent mortelle, dont le taux de létalité peut être élevé. C’est l’une des maladies les plus virulentes au monde. L’infection se transmet par contact direct avec du sang, des liquides organiques ou des tissus de personnes ou d’animaux infectés. Les personnes gravement malades ont besoin de soins intensifs. Pendant une flambée, les plus exposés à l’infection sont les agents de santé, les familles et les personnes en contact rapproché avec des malades ou des patients décédés. L’infection peut cependant être maîtrisée grâce à des mesures de protection dans les établissements de soins, lors de rassemblements ou à domicile.

Focus


Documentation technique

Réglement sanitaire international (RSI)

Traitements et vaccins