Flambée de maladie à virus Ebola en Afrique de l'Ouest

Porte à porte à Koropara au sud de la Guinée où 2 cas de maladie à virus Ebola ont été confirmés.

Le Libéria et la Guinée intensifient leur coordination pour endiguer les nouveaux cas d’Ebola

7 avril 2016 -- Les équipes de l’OMS et des Ministères de la santé en Guinée et au Libéria ont établi des liens épidémiologiques entre les nouveaux cas d’Ebola au Libéria et une résurgence actuelle du virus en Guinée voisine.
Les autorités sanitaires libériennes ont réactivé immédiatement les mécanismes d’intervention d’urgence du pays avec l’appui de l’OMS, des Centers for Disease Control and Prevention et d’autres partenaires.
En Guinée, plus de 1400 personnes susceptibles d'avoir été en contact avec des maladies ont été vaccinées.

OMS Guinée/Lancei Touré
Des agents de santé libériens rafraîchissent leurs connaissances pour maintenir leur préparation à Ebola.

Riposte d’urgence à une résurgence d’Ebola au Libéria

4 avril 2016 -- L’OMS et les équipes des Ministères de la santé du Libéria et de la Guinée enquêtent sur les origines de la dernière résurgence d’Ebola après avoir appris qu’une femme décédée la semaine dernière au Libéria était récemment arrivée de Guinée avec ses trois jeunes enfants.
La semaine dernière, l’OMS a déclaré que l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest ne constituait plus une urgence de santé publique de portée internationale, affirmant que la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone disposaient désormais des capacités de détection et d’intervention pour gérer efficacement de petites flambées lorsqu’elles surviennent.

OMS/M. Winkler
Le Directeur général de l'OMS, Dr Margaret Chan, lors du point presse où elle annonce la fin de de l'urgence de santé publique de portée internationale relative à la flambée Ebola

Fin de l'urgence de santé publique de portée internationale relative à la flambée Ebola

29 mars 2016 -- Le Directeur général de l'OMS, le Dr Margaret Chan, a annoncé la fin de l'urgence de santé publique de portée internationale relative à la flambée Ebola en Afrique de l'Ouest. Toutefois, un niveau élevé de vigilance et de puissants moyens de riposte doivent être maintenus pour garantir la capacité des pays à prévenir les infections à virus Ebola, pour détecter à l’avenir les résurgences et intervenir rapidement. Le Directeur général de l'OMS a approuvé la recommandation du Comité d’urgence concernant le virus Ebola réuni ce même jour à Genève.

OMS/C. Black
Le Dr Abou Beckr Gaye, Représentant de l’OMS en Guinée (à gauche) au côté du  Dr Sakoba Keita, Coordonnateur national de la riposte à Ebola, Guinée (au centre),  et du Dr Bruce Aylward, Directeur exécutif par intérim, Flambées épidémiques et urgences sanitaires de l'OMS (à droite).

La Guinée, le Libéria et la Sierra Leone «gèrent efficacement» les résurgences de la maladie à virus Ebola

22 mars 2016 -- Les autorités sanitaires de la Guinée, du Libéria et de la Sierra Leone ainsi que les représentants d’organisations partenaires ont indiqué qu’ils étaient confiants quant à la capacité des 3 pays touchés par la maladie à virus Ebola à gérer efficacement les risques résiduels de nouvelles infections.
Les capacités des 3 pays en matière de prévention, de détection et de riposte ainsi que les progrès accomplis pour étendre les soins cliniques et le dépistage des survivants ont fait l’objet d’un examen lors d’une réunion début mars à Conakry en Guinée.

OMS/M. Winkler

Confirmation de nouveaux cas d’Ebola en Guinée

18 mars 2016 -- L’OMS a envoyé une équipe de spécialistes dans la préfecture de Nzérékoré, au sud de la Guinée, après que 2 nouveaux cas d’Ebola ont été détectés et confirmés dans un village rural.
Les nouvelles infections en Guinée ont été confirmées le jour même où l’OMS déclarait la fin de la dernière résurgence d’Ebola dans la Sierra Leone voisine.
L’OMS estime qu’il faut s’attendre à des résurgences de la maladie et que les 3 pays affectés par Ebola -la Guinée, le Libéria et la Sierra leome- doivent maintenir d'importants moyens pour prévenir, détecter et combattre les flambées.

Une équipe spécialisée recherche des personnes ayant été en contact avec un patient infecté par le virus  Ebola dans un  village du district de Bombali en Sierra Leone  placé .en quarantaine.

Fin de la résurgence de la maladie à virus Ebola en Sierra Leone

17 mars 2016 -- L’Organisation mondiale de la Santé se joint au gouvernement de Sierra Leone pour marquer la fin de la récente résurgence de la maladie à virus Ebola dans le pays. À ce jour, le 17 mars, 42 jours – soit deux cycles d’incubation du virus – se sont écoulés depuis que la dernière personne confirmée comme atteinte par la maladie dans le pays a donné pour la deuxième fois un résultat négatif au dépistage du virus.
Cette dernière résurgence d’Ebola porte à 3590 le nombre de vies emportées par une épidémie qui a dévasté familles et communautés à travers le pays et bouleversé chaque aspect de la vie.

OMS/S. Gborie
Inspection des registres du centre de santé de Kania en Sierra Leone

Rebâtir les systèmes de santé après Ebola

15 février 2016 -- Alors que la phase d’urgence de la riposte à la pire épidémie de maladie à virus Ebola de l’histoire touche à sa fin en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone, ces pays sont désormais confrontés à une tâche toute aussi urgente: bâtir des systèmes de santé capables de prévenir, de détecter et de combattre les flambées épidémiques.
L’OMS collabore avec les autorités de Sierra Leone pour renforcer le système de santé, développer les capacités des laboratoires publics pour détecter les 10 maladies ayant le plus fort potentiel épidémique et doter 4 laboratoires du pays de moyens pour traiter des échantillons à haut risque.

OMS/S. Gborie

Rapports de situation

Les rapports de situation font un point détaillé sur l’évolution de la situation épidémiologique dans les pays affectés ainsi que dans les pays frontaliers.


Systèmes de santé résilients

L’OMS apporte son appui à la Guinée, au Libéria et à la Sierra Leone pour reconstruire au plus vite leurs systèmes de santé. Les efforts portent sur 4 domaines prioritaires: la prévention de l'infection, les systèmes de surveillance, les ressources humaines et un ensemble de services primaires essentiels.


La préparation des pays

Formation des personnels de santé sur l'équipement de protection individuelle pour se protéger du virus Ebola

Formation des personnels

Une formation efficace faite en temps opportun contribue à assurer que les personnels sur le terrain sont capables de prendre en charge les patients et de prévenir la transmission. Tous les personnels doivent être en mesure de travailler en toute sécurité et efficacement dans des conditions dangereuses.


Ressouces techniques

Se protéger

La contribution des soignants