Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Médicaments antiviraux pour la grippe pandémique A(H1N1) 2009 : définitions et utilisation

22 décembre 2009

Définition des antiviraux

Ce sont des médicaments qui agissent directement sur les virus en arrêtant leur multiplication.

Utilise-t-on des antiviraux pour le traitement de l’infection par le virus de la grippe pandémique A(H1N1) 2009 ?

Oui, deux médicaments sont utilisés pour traiter les infections dues à la grippe pandémique, l’oseltamivir et le zanamivir, qui agissent en bloquant la neuraminidase, une protéine du virus grippal. Les essais cliniques sur la grippe saisonnière ont mis en évidence que ces médicaments réduisaient les symptômes et la durée de la maladie. Les rapports et observations directes de cliniciens dans le monde entier semblent également indiquer que ces traitements contribuent à éviter les formes sévère et à réduire la mortalité en relation avec les infections à virus grippal A(H1N1) 2009.

Combien y a-t-il de médicaments antiviraux pour traiter la grippe pandémique A(H1N1) 2009 ?

Nous avons à notre disposition deux médicaments antiviraux homologués pour le traitement de la grippe pandémique. Ce sont l’oseltamivir et le zanamivir, des inhibiteurs de la neuraminidase, plus connus sous leurs noms déposés de Tamiflu et Relenza.

Une autre classe de médicaments antiviraux homologués, les inhibiteurs M2 (amantadine et rimantadine) peut être efficace contre la grippe saisonnière. En revanche, on a montré que le virus de la grippe pandémique A(H1N1) 2009 y était résistant.

Quelles sont les lignes directrices de l’OMS concernant l’utilisation des antiviraux ?

Pour les patients présentant des symptômes sévères, probablement dus à la grippe pandémique, l’OMS recommande de démarrer immédiatement un traitement à l’oseltamivir, quel que soit le délai écoulé depuis le début de la maladie et sans attendre les résultats de laboratoire pour confirmer l’infection.

Pour les patients exposés à un risque élevé de contracter une forme grave de la grippe pandémique, dont les femmes enceintes, les enfants de moins de 5 ans et les sujets présentant certains états pathologiques sous-jacents, l’OMS recommande de les traiter à l’oseltamivir ou au zanamivir le plus vite possible après l’apparition des symptômes, sans attendre les résultats des analyses de laboratoire.

Les antiviraux doivent aussi être administrés aux personnes qui n’appartiennent pas à un groupe exposé à un risque élevé, mais dont les symptômes persistent ou s’aggravent rapidement. Ces symptômes sont des difficultés respiratoires ou une forte fièvre se prolongeant plus de trois jours.

Dans tous les cas, si l’oseltamivir n’est pas disponible ou ne peut pas être administré pour quelque raison que ce soit, on peut prescrire du zanamivir.

Qu’entend-on par groupe exposé à un risque élevé ?

Les personnes reconnues comme étant exposées à un risque plus élevé de complications ou de forme sévère de l’infection par le virus de la grippe pandémique sont les suivantes :

Qu’entend-on par groupes exposés au risque ?

Les personnes reconnues comme étant « exposées au risque » de complications ou de forme sévère de l’infection par le virus de la grippe pandémique sont les suivantes :

  • femmes enceintes (en particulier dans les derniers mois de la grossesse) ;
  • nourrissons et enfants (jusqu’à 5 ans)
  • patients souffrant de maladies chroniques, comme les maladies cardiovasculaires, respiratoires, maladies du foie ou le diabète.
  • patients ayant une immunodéficience due à un traitement pour une transplantation, un cancer ou à d’autres maladies.

Les personnes âgées (plus de 65 ans) semblent moins sensibles à l’infection par le virus A(H1N1) de la grippe pandémique, mais on présume qu’ils courent un risque plus élevé de développer des formes plus graves ou des complications en cas d’infection.

Les médicaments antiviraux conviennent-ils à tout le monde ?

On ne doit utiliser les antiviraux que s’ils sont prescrits par un professionnel de santé qualifié, apte à évaluer chaque situation et à prendre les bonnes décisions pour les soins.

Les personnes n’appartenant pas un groupe exposé à un risque élevé et manifestant des symptômes bénins n’ont pas besoin de prendre des antiviraux. La plupart des malades guérissent de la grippe pandémique sans avoir besoin de soins médicaux.

Doit-on attendre les résultats du laboratoire pour démarrer un traitement antiviral ?

Non, si les médicaments antiviraux sont indiqués par le tableau clinique, le traitement doit démarrer aussi vite que possible. Tout retard peut nuire à son efficacité.

Quelle est la posologie normale des médicaments antiviraux ?

Pour l’oseltamivir, la posologie normale pour un adulte est d’une gélule de 75 mg deux fois par jour pendant cinq jours. En cas de maladie grave ou prolongée, les médecins peuvent décider d’augmenter les doses ou de prolonger le traitement.

Le zanamivir se présente sous forme de poudre pour inhalation. La posologie recommandée pour le traitement des adultes et des enfants à partir de l’âge de cinq ans est de deux inhalations (2 x 5 mg) deux fois par jour pendant cinq jours.

(Version actualisée du 21 mai et du 6 octobre 2009)

Partager