Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Grippe pandémique A(H1N1) 2009 : médicaments antiviraux pour la prévention

22 décembre 2009

Doit-on, à titre individuel, constituer une réserve de médicaments antiviraux ?

L’OMS ne recommande pas de constituer des réserves personnelles de médicaments antiviraux, comme l’oseltamivir ou le zanamivir, sauf recommandation par un professionnel de santé ou les autorités sanitaires nationales. Dans certains cas, il arrive que ces autorités fournissent à l’avance des médicaments antiviraux aux sujets exposés à un risque particulier ou à ceux qui risquent de ne pas y avoir accès rapidement en cas de maladie.

Doit-on prendre des médicaments antiviraux en prévention de la grippe pandémique
A(H1N1) 2009 ?

En général, l’OMS ne recommande pas l’administration de médicaments antiviraux à titre prophylactique pour la grippe pandémique. Pour les personnes ayant été exposées à un sujet infecté et qui courent un risque plus élevé de développer des complications ou une forme sévère de la maladie, une autre possibilité consiste à surveiller d’éventuels symptômes et de prendre immédiatement le traitement antiviral si jamais ils apparaissent.

Où peut-on se procurer des médicaments antiviraux ?

Les médicaments antiviraux, comme l’oseltamivir et le zanamivir, sont en général délivrés sur ordonnance seulement, bien que certains pays aient pris des dispositions spéciales au cours de la pandémie pour en accélérer la délivrance.

Ces médicaments ne doivent être obtenus qu’auprès de fournisseurs agréés (pharmacies par exemple) et en respectant les procédures nationales régissant les prescriptions médicales. Il faut éviter en particulier d’acheter des produits vendus en dehors des chaînes autorisées d’approvisionnement national en médicaments.

En dehors de la nécessité d’une prescription médicale, il faut également être prudent avant d’acheter des médicaments antiviraux sur Internet.

(Version actualisée du 21 mai et du 6 octobre 2009)

Partager