Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Que puis-je faire ?

14 janvier 2010

Que puis-je faire pour me protéger du virus de la grippe pandémique A(H1N1) 2009 ?

La principale voie de transmission du virus de la grippe pandémique semble être la même que pour la grippe saisonnière : les gouttelettes infectieuses émises en parlant, en toussant ou en éternuant.

Pour ne pas être infecté, on peut prendre les mesures suivantes :

  • se tenir à distance des personnes manifestant des symptômes d’allure grippale, toux, éternuements (se tenir à environ un mètre de distance si possible) ;
  • se laver soigneusement les mains à l’eau et au savon ou les nettoyer en les frictionnant avec une solution hydro-alcoolique (en particulier si l’on touche des surfaces potentiellement contaminées) ;
  • éviter autant que possible de se toucher la bouche, le nez ou les yeux ;
  • limiter si possible le temps passé dans des endroits bondés ;
  • améliorer la circulation de l’air dans les logements en ouvrant les fenêtres ;
  • avoir une bonne hygiène de vie (sommeil suffisant, alimentation nutritive, exercices physiques) ;
  • si possible, se faire vacciner et faire vacciner tous les membres de sa famille (à partir de l’âge de 6 mois) contre la grippe pandémique.
Qu’en est-il du port de masques ? Que recommande l’OMS ?

Si on n’est pas malade, il est inutile de porter un masque.

Ceux qui s’occupent d’un malade peuvent porter un masque lorsqu’ils sont proches du malade et doivent le jeter immédiatement après usage, puis se laver soigneusement les mains.

Ceux qui sont malades et doivent se déplacer ou être en contact avec autrui, doivent se couvrir le nez et la bouche.

Il est essentiel de porter correctement le masque dans toutes les situations. Une utilisation incorrecte accroît au contraire le risque de propager l’infection.

Comment puis-je savoir si j’ai la grippe pandémique ?

Aujourd’hui, le virus de la grippe pandémique A(H1N1) est la souche dominante en circulation dans le monde et il est probable que la majorité des cas de syndromes grippaux soient des cas de grippe pandémique.

Les symptômes habituels à surveiller sont la fièvre, la toux, les céphalées, les courbatures, l’irritation de la gorge et la rhinite.

L’OMS conseille aux personnels soignants de traiter les personnes présentant un syndrome grippal sur la base de leurs symptômes et de l’évolution de leur état, et de ne pas attendre la confirmation de la grippe pandémique par un laboratoire. Le virus grippal A(H1N1) s’est déjà propagé dans le monde entier.

En ce qui concerne les analyses de laboratoire, les autorités de santé publique et les partenaires de l’OMS continuent de faire des tests sur une sélection d’échantillons de patients atteints de syndrome grippal pour caractériser les flambées, surveiller le virus et déterminer les tendances épidémiologiques.

Que faire si je pense que j’ai cette maladie ?

Si vous ne vous sentez pas bien, que vous avez de la fièvre, de la toux ou la gorge irritée, il faut :

  • rester à la maison et ne pas aller au travail, à l’école ou au contact de la foule ;
  • se reposer et absorber des liquides en grandes quantités ;
  • se couvrir la bouche et le nez pour tousser et éternuer. Lorsqu’on utilise des mouchoirs en papier, il faut veiller à les jeter avec soin. Se laver immédiatement les mains à l’eau et au savon ou les frictionner avec une lotion hydro-alcoolique.
  • si on n’a pas de mouchoirs en papier au moment de tousser ou d’éternuer, il faut se couvrir autant que possible la bouche et le nez avec son coude.
  • le port d’un masque aide à limiter la propagation des gouttelettes infectieuses lorsqu’on est en contact avec autrui, mais il faut alors veiller à le porter correctement ;
  • informer la famille et les amis de la maladie et essayer d’éviter les contacts avec autrui ;
  • Si possible, contacter un professionnel de santé avant de se rendre dans un établissement de soins pour déterminer si un examen médical est vraiment nécessaire.
Dois-je prendre dès maintenant un antiviral, juste pour éviter d’être infecté par le nouveau virus ?

En général, l’OMS ne recommande pas d’utiliser des médicaments antiviraux en prévention de la grippe pandémique. Ces médicaments ne doivent être pris que s’ils ont été prescrits par un professionnel de santé.

Dans certains cas, les autorités sanitaires nationales peuvent fournir à l’avance des antiviraux aux sujets exposés à un risque particulier, ou dans certaines situations de santé publique.

Ces médicaments ne sont normalement délivrés que sur prescription médicale, mais certains pays ont pris des dispositions provisoires pendant la pandémie pour accélérer la délivrance des antiviraux.

Il convient d’être très prudent pour tout achat d’antiviraux sur Internet.

Qu’en est-il de l’allaitement ? Faut-il l’interrompre si on est malade ?

Non, sauf si cela a été conseillé par un professionnel de santé. Les études sur d’autres infections grippales montrent que l’allaitement a très probablement un effet protecteur pour les nourrissons en leur transmettant des anticorps maternels utiles qui diminuent le risque d’infections respiratoires. L’allaitement est par ailleurs la meilleure source alimentaire pour un nourrisson et stimule ses défenses immunitaires.

Quand faut-il consulter ?

Un malade doit consulter s’il présente un essoufflement ou des difficultés respiratoires, ou si la fièvre se prolonge plus de trois jours. Pour les parents de jeunes enfants malades, il faut consulter si l’enfant à une respiration rapide ou difficile, une fièvre prolongée ou des convulsions.

Les soins symptomatiques à domicile, repos, absorption de liquides en grandes quantités et analgésiques pour soulager les douleurs, suffisent dans la plupart des cas pour obtenir la guérison. (On évitera l’aspirine et ses dérivés pour les enfants et les jeunes adultes à cause du syndrome de Reye).

Doit-on aller au travail si on a la grippe, même en se sentant à peu près en forme ?

Non, il faut rester chez soi et ne pas aller travailler pendant toute la durée des symptômes. C’est une précaution qui protège les collègues de travail et l’entourage.

Peut-on voyager ?

Si on ne se sent pas bien ou si l’on a des symptômes de grippe, il faut reporter le voyage. En cas de doute sur votre santé, consulter un professionnel de santé.

(Version actualisée du 11 juin 2009)


Partager