Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Innocuité des vaccins contre la grippe pandémique

Grippe pandémique H1N1 2009: actualités en bref n°16

À ce jour, l’OMS a reçu des informations sur la vaccination de seize pays parmi la quarantaine de pays menant des campagnes nationales de vaccination contre la grippe pandémique H1N1 2009. Sur la base des informations concernant ces pays, l’OMS estime à 80 millions environ le nombre de doses de vaccin contre la pandémie qui ont été distribuées et à 65 millions environ celui des personnes ont déjà été vaccinées. Les campagnes nationales de vaccination ont commencé en Australie et en Chine à fin septembre.

Dans plusieurs pays, les campagnes de vaccination en cours visant à protéger les populations de la grippe pandémique sont parmi les plus importantes qui ont jamais été menées et le nombre des vaccinés augmente tous les jours. Vu l'échelle des activités, il est possible qu'on assiste à quelques rares réactions indésirables, alors qu'elles n'étaient pas décelables lors d'essais cliniques même de grande envergure, ce qui souligne la nécessité de faire preuve de rigueur dans la surveillance de l’innocuité. Jusqu’ici les résultats sont encourageants.

Effets secondaires courants

Comme prévu, les effets secondaires souvent signalés sont une inflammation, une rougeur ou une douleur au site d’injection qui généralement disparaît spontanément peu de temps après la vaccination.

Fièvre, céphalées, fatigue et douleurs musculaires survenant peu après l’administration du vaccin ont également été signalées mais ces symptômes, moins fréquents, disparaissent eux aussi spontanément, généralement dans les 48 heures. En outre, diverses réactions allergiques ont été observées, mais leur fréquence se situe tout à fait dans la fourchette prévisible.

Syndrome de Guillain-Barré

Jusqu’ici, on a signalé moins de dix cas suspects de syndrome de Guillain-Barré chez des sujets vaccinés, un nombre correspondant aux taux normaux de cette affection tels qu’ils ressortent d’une récente étude. Tous ces cas n'en font pas moins l’objet d’un examen pour déterminer s’il s’agit d’événements survenant de façon aléatoire ou pouvant être associés à la vaccination.

L’OMS n’a reçu aucune information faisant état d’une issue fatale chez des cas présumés ou confirmés de syndrome de Guillain-Barré détectés depuis le début des campagnes de vaccination. Un rétablissement a été observé chez tous les sujets concernés. L’OMS recommande de poursuivre la surveillance active du syndrome de Guillain-Barré.

Enquêtes sur les décès

Les quelques décès survenus chez des sujets vaccinés ont tous été signalés à l’OMS et ont rapidement fait l’objet d’une enquête. Certaines se poursuivent encore mais les résultats des enquêtes déjà terminées qui ont été communiqués à l’OMS excluent tout lien direct entre le vaccin contre la grippe pandémique et le décès.

En Chine, par exemple, où plus de 11 millions de doses de vaccin contre la grippe pandémique ont été administrées, les autorités sanitaires ont informé l’OMS de 15 cas d’effets secondaires graves et de deux décès après vaccination. Une enquête approfondie, avec notamment l’examen des résultats de l’autopsie effectuée dans les deux cas, a permis d’établir que la cause du décès était une affection médicale sous-jacente et non la vaccination.

Profil d’innocuité des différents vaccins

Les campagnes utilisent des vaccins inactivés sans adjuvant, des vaccins inactivés avec adjuvant et des vaccins vivants atténués. À ce jour, les manifestations indésirables graves n’ont révélé aucune différence quant au profil d’innocuité entre les différents vaccins utilisés.

Alors que la surveillance intense de l’innocuité se poursuit, toutes les données recueillies jusqu’ici indiquent que les vaccins contre la grippe pandémique présentent un excellent profil d’innocuité analogue à celui des vaccins contre la grippe saisonnière, utilisés depuis plus de 60 ans.

Partager