Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Découverte de virus résistants à l’oseltamivir (Tamiflu)

Grippe pandémique H1N1 2009: actualités en bref n°1

Sur la base d’analyses de laboratoire, les autorités du Danemark, du Japon et de la Région administrative spéciale de Hong Kong ont informé l’OMS de l’apparition de virus H1N1 résistants à l’oseltamivir (médicament antiviral connu sous le nom de Tamiflu).

Ces virus ont été découverts chez trois patients qui n’ont pas été gravement atteints et qui ont tous guéri. Les enquêtes n’ont pas retrouvé de virus résistants parmi les proches contacts de ces trois personnes. Bien que résistants à l’oseltamivir, les virus étaient toujours sensibles au zanamivir.

Les laboratoires du Réseau mondial pour la surveillance de la grippe ont examiné la résistance aux antiviraux pour près de 1000 virus pandémiques H1N1. Dans tous les autres cas, ils étaient sensibles aussi bien à l’oseltamivir qu’au zanamivir. L’OMS et ses partenaires poursuivront le contrôle de la résistance des virus grippaux aux antiviraux.

Sur la base des informations actuelles, ces cas de résistance semblent donc sporadiques. À l’heure actuelle, rien n’indique le développement d’une pharmacorésistance étendue aux antiviraux parmi les virus pandémiques H1N1. Suite à cette évaluation du risque, l’OMS ne modifie pas ses lignes directrices pour le traitement. Les médicaments antiviraux restent un élément essentiel de l’action de la santé publique lorsqu’ils sont utilisés conformément aux recommandations.

Partager