Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Recommandations de l’OMS concernant les vaccins contre la grippe A (H1N1)

Grippe pandémique H1N1 2009: actualités en bref n° 2

Le 7 juillet 2009, le groupe consultatif stratégique d’experts de la vaccination a tenu une réunion extraordinaire à Genève pour faire le point de la situation et formuler des recommandations concernant le vaccin contre la grippe pandémique A (H1N1) 2009.

Le groupe consultatif a examiné la situation actuelle concernant la pandémie, la production de vaccins contre la grippe saisonnière et les capacités potentielles de production d’un vaccin contre la grippe A (H1N1) et a étudié les possibilités éventuelles d’utilisation du vaccin.

Les experts ont déterminé que les pays pourraient se fixer, dans le cadre de leur stratégie de vaccination contre la grippe pandémique, les trois objectifs suivants:

  • préserver l’intégrité du système de soins et des infrastructures essentielles;
  • réduire la morbidité et la mortalité; et
  • réduire la transmission du virus de la grippe pandémique au sein des communautés.

Pour atteindre ces objectifs, les pays pourraient appliquer plusieurs stratégies de déploiement des vaccins, mais celles-ci doivent toujours être adaptées à la situation épidémiologique et aux ressources nationales et correspondre à la capacité du pays de se procurer des vaccins, d’organiser des campagnes de vaccination et d’appliquer des mesures d’atténuation autres que la vaccination.

Bien que la pandémie soit actuellement considérée comme modérément grave et que la plupart des patients ne présentent pas de complications et guérissent spontanément, certaines catégories de gens comme les femmes enceintes et les asthmatiques ou les personnes souffrant d’autres maladies chroniques, par exemple d’obésité morbide, semblent davantage exposées au risque de contracter une forme grave de grippe et d’en mourir.

Comme on considère que la propagation du virus pandémique ne peut pas être enrayée, tous les pays auront besoin du vaccin. Le groupe consultatif stratégique d’experts de la vaccination a souligné que les pays devaient absolument pouvoir se procurer équitablement les vaccins mis au point pour faire face à la pandémie de grippe A (H1N1) 2009.

Les recommandations suivantes ont été communiquées au Directeur général de l’OMS:

  • Tous les pays doivent vacciner en priorité les personnels de santé afin de protéger leur infrastructure sanitaire essentielle. Comme, dans un premier temps, la quantité de vaccins disponible ne sera pas suffisante, on pourra envisager de procéder par étapes et de vacciner certaines catégories de la population. Tout en notant que les pays devaient déterminer leur ordre de priorité selon leur situation, le groupe consultatif a suggéré de vacciner, par ordre de priorité, les catégories suivantes de la population: les femmes enceintes, les enfants de plus de 6 mois atteints d’une affection chronique grave; les personnes en bonne santé âgées de 15 à 49 ans; les enfants en bonne santé; les adultes en bonne santé âgés de 50 à 64 ans et les adultes en bonne santé âgés de 65 ans et plus.

  • Certains vaccins contre la grippe pandémique étant produits à l’aide de techniques nouvelles, dont l’innocuité pour certaines catégories de la population n’a pas encore été pleinement évaluée, il est très important de mettre en place une surveillance de la meilleure qualité possible après la mise sur le marché. En outre, la diffusion rapide dans la communauté internationale des résultats des études sur l’immunogénicité, l’innocuité et l’efficacité réalisées après la mise sur le marché du vaccin sera essentielle afin d’apporter les ajustements nécessaires aux politiques de vaccination.

  • Comme on s’attend à ce que la disponibilité du vaccin au niveau mondial soit limitée et comme il faudra peut-être se protéger contre des souches résultant d’une dérive antigénique, le groupe consultatif a recommandé de favoriser la production et l’utilisation de vaccins préparés avec des adjuvants «huile dans eau» et à partir de virus vivants atténués.

  • Il est peu probable que la production du vaccin contre la grippe saisonnière 2009-2010, pratiquement achevée dans l’hémisphère nord, ait une incidence sur la production du vaccin contre la grippe pandémique. Le groupe consultatif n’a donc pas considéré qu’il était nécessaire de recommander de «passer» de la production du vaccin saisonnier à la production du vaccin pandémique.

Le 11 juillet 2009, le Directeur général de l’OMS, le Dr Margaret Chan, a approuvé les recommandations ci-dessus, estimant qu’elles étaient bien adaptées à la situation actuelle concernant la pandémie. Elle a également signalé que ces recommandations devraient être modifiées si de nouvelles données étaient disponibles.

Le groupe consultatif stratégique d’experts de la vaccination, créé par le Directeur général de l’OMS en 1999, est le principal groupe consultatif de l’Organisation pour les vaccins et la vaccination. Il compte 15 membres du monde entier, qui siègent à titre personnel et appartiennent à un large éventail de disciplines: épidémiologie, santé publique, vaccins, pédiatrie, médecine interne, maladies infectieuses, immunologie, réglementation pharmaceutique, administration de programmes, vaccination et administration des soins de santé.

D’autres personnes ont également pris part à la réunion du groupe consultatif: les membres du groupe de travail consultatif spécial sur le vaccin contre la grippe A (H1N1), les présidents des groupes consultatifs techniques régionaux et des experts extérieurs. Des représentants de l’industrie et des responsables de la réglementation, qui n’ont pas pris part à l’élaboration des recommandations pour éviter les conflits d’intérêts, ont assisté à la réunion en qualité d’observateurs.

Partager