Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Fièvre hémorragique à virus Ebola dans la République du Congo : sixième bulletin

6 janvier 2004

Notification d’une flambée épidémique

Le 24 décembre 2003, le Ministère de la Santé de la République du Congo avait signalé au total 35 cas de fièvre hémorragique à virus Ebola, dont 29 cas mortels, dans les villages de Mbomo (31 cas, 25 décès) et de Mbandza (4 cas, 4 décès), situés dans le district de Mbomo, dans le Département de la Cuvette Ouest. Le dernier décès remonte au 3 décembre et aucun cas n’a été signalé depuis.

Les tests biologiques effectués par l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et le Centre international de Recherches médicales de Franceville (CIRMF) (Gabon) ont confirmé la présence du virus Ebola dans les échantillons cliniques prélevés sur 16 malades. Des tests biologiques ont été faits sur le terrain en collaboration avec l’Institut de Microbiologie de Munich (Allemagne), le Laboratory Centre for Disease Control (LCDC) de Winnipeg (Canada) et le CIRMF.

Le bureau de pays de l’OMS a apporté son soutien au Comité national de lutte, dont font partie les ministères de la défense et des forêts ainsi que d’autres partenaires : l’Office humanitaire de la communauté européenne (ECHO), la Coopération française, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) et la Société nationale de la Croix-Rouge, Médecins sans Frontières (MSF) – Hollande et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

Le Ministère de la Santé et l’OMS ont mené une campagne intense de mobilisation sociale et ont organisé notamment pour les femmes des séances d’éducation sanitaire dans les villages de Mbomo, Olloba et Mbandza.

Partager