Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Choléra au Tchad, au Mozambique et en Zambie

28 janvier 2004

Tchad Le Ministère de la Santé a signalé au total 131 cas de choléra, dont 11 mortels (taux de létalité de 8 %) au Tchad du 24 novembre 2003 au 5 janvier 2004. La flambée se situe à Moundou, la principale ville dans le Sud du pays, à environ 500 km de la capitale, N'djamena. Cette épidémie s’est produite après la rupture de l’adduction d’eau. Sans accès à de l’eau de boisson saine, la population a dû utiliser les eaux polluées des puits et du Logone, le cours d’eau.

Le Ministère de la Santé a mis en place des mesures de lutte et diffuse des messages d’éducation sanitaire sur les risques liés à la consommation d’eaux contaminées.

Mozambique Le Ministère de la Santé a notifié au total 3699 cas dont 19 mortels entre le 20 décembre 2003 et le 20 janvier 2004 dans 3 provinces (Maputo, Gaza, Sofala). C’est la province de Maputo qui est la plus touchée, avec en moyenne 140 cas par jour dans la ville de Maputo. Le Ministère a déclaré l’alerte au choléra le 9 janvier 2004. L’OMS et d’autres institutions, l’UNICEF, Médecins sans Frontières, le Programme alimentaire mondial et l’agence internationale de développement des Etats-Unis d'Amérique (USAID), aident les autorités sanitaires locales à endiguer cette épidémie.

Zambie

Au 22 janvier 2004, le Ministère de la Santé avait rapporté 1721 cas de choléra dont 70 mortels (taux de létalité de 4,06 %) dans le district de Lusaka, notamment dans les zones périurbaines de la ville, récemment touchées par des inondations. La flambée a commencé le 28 novembre 2003 et s’est propagée à quatre autres provinces (Southern, Copperbelt, Northern et Central). Le risque est élevé qu’elle continue de s’étendre à d’autres régions du pays.

Les autorités sanitaires ont pris des mesures pour endiguer l’épidémie mais elles ont besoin de davantage de fournitures pour assurer les traitements.

Partager