Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Nouveau cas de SRAS confirmé en laboratoire au Guangdong (Chine) - bulletin n°5

31 janvier 2004

Le Ministère chinois de la Santé a notifié un nouveau cas confirmé en laboratoire d’infection au coronavirus du SRAS (SARS-CoV). C’est le quatrième détecté en Chine depuis le 16 décembre 2003 (3 cas confirmés et 1 probable).

Il s’agit d’un homme de 40 ans, directeur d’un hôpital et médecin en activité de la ville de Guangzhou (Province du Guangdong), qui a développé les symptômes du SRAS le 7 janvier 2004. Hospitalisé à Guangdong pour pneumonie le 16 janvier, il a été placé en isolement en raison de la suspicion de SRAS. Après guérison complète, il est rentré chez lui le 30 janvier.

Conformément aux recommandations de l’OMSsur la recherche du SARS-CoV dans les périodes entre les épidémies, les résultats des tests réalisés par le laboratoire national de référence à Beijing ont été vérifiés par un laboratoire du Réseau international OMS de référence et de vérification du SRAS à Hong Kong.

On ne connaît pas actuellement l’origine de l’infection du cas le plus récent de SRAS. Le Ministère de la Santé mène une enquête épidémiologique sur les sources possibles de transmission, a procédé à la recherche des contacts et a pris d’autres mesures de santé publique. A ce jour, aucun des contacts identifiés n’a développé de symptômes du SRAS. Le Ministère collabore également avec le bureau de l’OMS en Chine dans la poursuite des enquêtes sur les cas récents, dont celui-ci, dans la province du Guangdong. Voir à ce sujet Analyse de cas de SRAS probables et confirmés en laboratoire en Chine méridionale.

L’OMS continue de surveiller attentivement la situation au Guangdong.

Partager