Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Rage en France

1er septembre 2004

Les autorités sanitaires française ont informé l'OMS d'un cas récent de rage chez un chien pouvant potentiellement transmettre la maladie à des personnes et d'autres animaux. L'OMS publie cette alerte afin d'assister les autorités française à retrouver les personnes et les animaux qui ont été ou auraient pu être en contact avec le chien contaminé durant la période pendant laquelle la transmission du virus était possible. Le chien , accompagné de son maître s'est rendu dans plusieurs endroits très fréquentés alors que de nombreux touristes visitaient cette partie de la France.

L’Institut Pasteur de Paris, France a confirmé le 26 août 2004 que le chiot était enragé. L’animal, une femelle âgée de 4 mois, a été recueilli près d’Agadir (Maroc) début juillet 2004 et a été importé illégalement en France le 11 juillet 2004. Il n’était pas identifié ni vacciné contre la rage, a manifesté les premiers signes cliniques de la maladie le 18 août 2004 et est mort le 21 août 2004.

Le chien est de taille moyenne, poils mi-longs, et de couleur marron/abricot avec le museau noir, une queue longue et des oreilles tombantes.

Il a pu exister un risque de contamination pour les hommes et les animaux, à n'importe quel moment entre le 2 août 2004 et le 21 août 2004. Le propriétaire de l’animal résidant à Bordeaux (Gironde, France) s’est fréquemment promené dans toute la ville, en particulier dans les quartiers du Pont de pierre, de la Bastide, du quai de Queyries, du jardin botanique et de Bordeaux lac. Il s’est en outre rendu dans d'autres endroits du Sud Ouest de la France :

• le 02 août à Hostens (Gironde)
• le 05 août au festival Mimos à Périgueux (Dordogne)
• du 07 au 08 août au festival de théâtre de rue à Miramont de Guyenne (Lot et Garonne)
• du 12 au 14 août au festival de musique Fest’Art de Libourne (Gironde).

Pendant toute cette période entre le 2 et le 21 août, cet animal enragé a eu de nombreux contacts avec des personnes et des chiens et en particulier a mordu certaines personnes. Plusieurs personnes à risque ont été retrouvées et traitées contre la rage.

Les autorités française recherchent d’urgence toutes les personnes et animaux qui ont pu être en contact avec cet animal, et notamment :

- un couple franco maghrébin, avec 2 enfants (un garçon et une fille d’environ 5 ans) ayant joué avec cette chienne une nuit (date non précisée) après 21 heures, quai rive gauche.
- une jeune femme parlant français avec un accent espagnol qui se promenait à Bordeaux-Lac avec sa fillette et un petit chien blanc de race West Highland Terrier vers le 10 ou 11 août
-un cycliste d’environ 40 ans qui aurait poursuivi par le chien sur les quais de la Garonne deavant le restaurant l’Estacade
- un couple d’environ 50 ans qui aurait joué avec le chien au bord du « Lac Bleu » à Léognan (Gironde)

Toutes ces personnes doivent appeler en urgence la cellule de crise (+33 5 56 90 60 00) de la préfecture de Gironde. Toutes les personnes qui pensent que leur chien a pu être en contact avec la chienne enragée (léchage, morsure, griffure, jeux) doivent prendre contact avec un vétérinaire ou la direction départementale des services vétérinaires du département qui évaluera le risque.

La rage est une maladie virale toujours mortelle si la contamination n’est pas traitée rapidement. La vaccination, pratiquée rapidement après l'exposition, ainsi que les immunoglobulines si nécessaire préviennent le développement de la maladie. Elle est transmissible par la salive, par morsure, griffure ou léchage pendant toute la période à risque.

POUR DE PLUS AMPLES INFORMATIONS

Partager