Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Fièvre jaune au Mali

6 janvier 2005

L'OMS a reçu des informations concernant un cas de fièvre jaune confirmé en laboratoire dans le district de Kita. Le patient, âgé de 14 ans, est mort le 12 novembre 2004.

Une équipe dépêchée par le Ministère malien de la Santé et l'OMS a enquêté rapidement et prélevé 8 échantillons sanguins supplémentaires. Le Ministère a organisé une campagne de vaccination de rattrapage dans un rayon de 15 km autour du village affecté afin d'éviter la survenue de nouveaux cas.

La dernière flambée épidémique dans cette région a eu lieu en 1987, avec un total de 305 cas, dont 145 mortels (taux de létalité de 45,4 %).

Une équipe d'enquête pluridisciplinaire, comprenant du personnel du Ministère de la Santé, de l'OMS et de l'Institut Pasteur de Dakar, est arrivée le 2 janvier 2005 pour évaluer le risque de propagation de la maladie et définir des mesures de lutte complémentaires à appliquer, comme une campagne de vaccination de masse dans toute la région par exemple. Cette mission d'évaluation reçoit l'aide financière de l'Office d'aide humanitaire de la Commission européenne (ECHO).

Partager