Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Peste en République démocratique du Congo – Bulletin

1er mars 2005

L'équipe pluridisciplinaire est arrivée le 25 février à Zobia, dans le district du Bas-Uele (Province Orientale), où se sont produits les cas suspects de peste pulmonaire (voir le rapport précédent). Cette équipe se compose désormais d'épidémiologistes, d'un clinicien, d'un gestionnaire de données, d'un logisticien et de spécialistes de la mobilisation sociale envoyés par le Ministère congolais de la Santé et l'OMS (bureau dans le pays, bureau régional et Siège), de spécialistes de laboratoire venant du centre collaborateur de l'OMS, l'Institut Pasteur à Madagascar, ainsi que d'un logisticien et d'une équipe de prise en charge clinique dépêchés par Médecins sans Frontières (MSF–Belgique).

L'équipe a instauré une surveillance active. Depuis le 25 février, 4 cas probables (dont un mortel) et 4 cas suspects ont été signalés. Une étude rétrospective des cas est en cours et 34 échantillons supplémentaires ont été recueillis pour être analysés à l'Institut de la Recherche Biomédicale à Kinshasa. L'équipe suit activement 113 contacts dans les zones voisines. MSF a mis sur pied un centre pour isoler et traiter les cas.

Un comité de lutte contre l'épidémie a été créé avec les autorités locales. L'OMS a envoyé 500 kilos de fournitures médicales : médicaments et matériel pour la prise en charge des cas, ainsi que pour le recueil des échantillons de laboratoire et le diagnostic.

Partager