Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Choléra en Afrique de l'Ouest

26 August 2005

La vague actuelle des flambées épidémiques de choléra en Afrique de l'Ouest a commencé il y a plusieurs semaines. A ce jour, on recense 31 259 cas, dont 517 mortels, dans huit pays (voir carte ci-dessous). Des facteurs saisonniers (saison des pluies) et des mouvements de population dans la région contribuent à cette incidence inhabituelle.

Avec ses partenaires internationaux et nationaux, l'OMS apporte une aide technique aux ministères de la santé au niveau des pays et de la sous-région et elle s'efforce de renforcer la surveillance. Elle a également expédié dans certains pays du matériel pour prendre en charge les cas et chlorer l'eau.

Répartition selon les pays :

Burkina Faso : 295 cas, dont 8 mortels (taux de létalité de 2,7 %), avaient été notifiés au 22 août à Ouagadougou dans les quartiers où l'approvisionnement en eau et l'assainissement sont précaires.

Guinée : 571 cas, dont 32 mortels (taux de létalité de 5,6 %), ont été notifiés entre la mi-juillet et le 4 août. La lutte se poursuit.

Guinée-Bissau : 9 047 cas, dont 172 mortels (taux de létalité de 1,9 %), se sont produits entre le 6 juin et le 21 août dans ce pays. On dénombre 83 % des cas dans les régions de Bissau et Bimbo, mais le choléra se propage désormais dans des zones éloignées et touche 10 des 11 régions du pays.

Libéria : 703 cas, dont 29 mortels (taux de létalité de 4,1 %), ont été notifiés du 1er au 21 août, notamment dans le Comté de Sinoe.

Mali : 158 cas, dont 20 mortels (taux de létalité de 12,65 %), se sont produits entre le 20 juin et le 24 juillet. La situation semble sous contrôle bien que le choléra soit un problème constant au Mali.

Mauritanie : 497 cas, dont 10 mortels (taux de létalité de 2 %), ont été notifiés à Nouakchott du 20 juillet au 10 août. Le pays a notifié 717 cas du début du mois de mai au 12 août dans quatre régions (Brakna, Guidimakha, Nouakchott et Traza).

Niger : 125 cas, dont 15 mortels (taux de létalité de 12 %), ont été notifiés entre le 13 juillet et le 24 août à Bouza (Région de Tahoua) avec trois districts affectés. Des mesures de lutte sont instaurées mais la situation humanitaire actuelle multiplie les risques pour toutes les maladies à transmission hydrique.

Sénégal : 19 863 cas, dont 231 mortels (taux de létalité de 1,1 %), se sont produit au cours de l'épidémie qui a commencé en janvier et a atteint son pic en mars. Depuis la mi-juin, on enregistre en moyenne 400 à 500 nouveaux cas par semaine, avec un total de 3 541 cas pour les deux derniers mois.

Pour plus d'informations

Site OMS sur le choléra

Les limites et appellations figurant sur cette carte ou les désignations employées n'impliquent de la part de l'Organisation mondiale de la Santé aucune prise de position quant au statut juridique des pays, territoires, villes ou zones, ou de leurs autorités, ni quant au tracé de leurs frontières ou limites. Les lignes en pointillé sur les cartes représentent des frontières approximatives dont le tracé peut ne pas avoir fait l’objet d’un accord définitif.

Partager