Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Choléra en Afrique de l'Ouest - bulletin

23 Septembre 2005

La vague de flambées de choléra qui a débuté il y a plusieurs semaines en Afrique de l'Ouest se poursuit (voir la carte ci-dessous). Des facteurs saisonniers ont contribué à l'incidence inhabituelle de la maladie, notamment des précipitations particulièrement fortes au cours de la saison des pluies et un accroissement des mouvements de population dans la région.

L'OMS avec ses partenaires internationaux et nationaux, apporte son soutien technique au Ministère de la Santé dans les pays concernés, au niveau national et sous-régional. Elle s'efforce de renforcer les activités de surveillance. Des fournitures ont également été acheminées vers plusieurs pays pour la prise en charge des cas et la chloration de l'eau.

Nombre de cas par pays:

Bénin: La flambée apparue à Cotonou au début juin s'est étendue à la région d'Oueme. Au total, 210 cas, dont 4 mortels, ont été signalés entre le 6 juin et le 4 septembre. Un travail d'information est en cours auprès de la communauté et l'on procède à la chloration des points d'eau.

Burkina Faso: Au total 615 cas dont 9 mortels (taux de létalité 1,5%) ont été signalés dans la ville de Ouagadougou entre le 8 août et le 4 septembre, les quartiers touchés étant ceux où les conditions en matière d'eau et d'assainissement sont précaires. Des mesures de lutte efficaces ont été mises en place, notamment en ce qui concerne la communication des informations nécessaires à la population. La flambée semble actuellement maîtrisée.

Guinée: 1956 cas dont 72 mortels (taux de létalité 3,7%) ont été signalés de mi-juillet au 4 septembre. Des efforts de lutte sont en cours, notamment en ce qui concerne la gestion de l'environnement dans les deux villes les plus touchées de Conakry et de Kindia.

Guinée-Bissau: 14 303 cas dont 252 mortels (taux de létalité 1,8%) sont survenus dans le pays entre le 6 juin et le 11 septembre, 77% des cas ayant été observés dans les régions de Bissau et Bimbo; le choléra s'est propagé à l'ensemble des 11 régions du pays. Une équipe de l'OMS est actuellement sur place pour appuyer le Ministère de la Santé.

Mali: 158 cas dont 20 mortels (taux de létalité 12,65%) sont survenus entre le 20 juin et le 24 juillet.La situation semble maîtrisée, bien que le choléra soit un problème constant au Mali.

Mauritanie: Au total 2640 cas dont 55 mortels (taux de létalité 2%) ont été signalés dans 6 régions entre le 20 juillet et le 21 septembre; 89% des cas ont été observés à Nouakchott.

Niger: Entre le 10 et le 19 septembre, 72 cas dont 9 mortels ont été signalés dans la région de Tahoua, le district de Bouza étant le plus touché. La flambée s'étend à la région de Tilaberi qui a signalé 3 cas dans le district de Tera. Jusqu'ici, 431 cas au total dont 44 mortels (taux de létalité 10%) ont été signalés entre le 13 juillet et le 19 septembre.

Sénégal: On a récemment assisté à une résurgence de la flambée qui avait commencé au début de l'année. Dakar est particulièrement touchée, en raison de l'abondance inhabituelle des pluies. Jusqu'ici 23 325 cas dont 303 mortels (taux de létalité 1,2%) ont été signalés au cours de la flambée qui a commencé en janvier et atteint un pic à fin mars.

Pour plus d'informations

Site OMS sur le choléra

Les limites et appellations figurant sur cette carte ou les désignations employées n'impliquent de la part de l'Organisation mondiale de la Santé aucune prise de position quant au statut juridique des pays, territoires, villes ou zones, ou de leurs autorités, ni quant au tracé de leurs frontières ou limites. Les lignes en pointillé sur les cartes représentent des frontières approximatives dont le tracé peut ne pas avoir fait l’objet d’un accord définitif.

Partager