Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Fièvre jaune en Guinée - bulletin

19 décembre 2005

Au 19 décembre, le Ministère de la Santé guinéen avait signalé depuis le début de l'année un total de 114 cas suspects de fièvre jaune, dont 26 mortels et 23 confirmés en laboratoire. Boké est la région la plus touchée (voir le rapport précédent).

L'OMS aide le Ministère de la Santé à évaluer le risque et à mettre en place les mesures de lutte. Avec l'aide de l'Office humanitaire de la Communauté européenne (ECHO), l'OMS a envoyé une équipe, composée d'un épidémiologiste, d'un entomologiste et d'un virologiste venant du Réseau mondial d'alerte et d'action en cas d'épidémie, pour enquêter sur la flambée à Boké.

Une campagne de vaccination de masse sera organisée dans quatre districts exposés à un risque élevé (Boké, Boffa, Gaoual, Koundara), avec 800 000 doses provenant de la réserve d'urgence de l'Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination et 100 000 doses de la réserve du Ministère de la Santé pour la vaccination systématique. La campagne de vaccination sera menée avec le soutien de l'OMS et de plusieurs partenaires, dont la Communauté européenne, Médecins Sans Frontières (Belgique) et l'UNICEF.

Partager