Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Grippe aviaire – situation en Egypte – bulletin

29 mars 2006

Le Ministère de la Santé égyptien a confirmé le deuxième cas mortel d'infection humaine par le virus H5N1 de la grippe aviaire dans ce pays.

Il s'agissait d'une femme de 30 ans du gouvernorat de Qaliubiya, près du Caire. Elle a développé les symptômes le 12 mars, à la suite de l'abattage de poulets chez elle. Elle a été hospitalisée le 16 et elle est morte le 27.

Le premier cas en Egypte, qui a fait l'objet d'un précédent rapport, était aussi une femme de 30 ans de Qaliubiya, décédé le 17 mars.

Les tests effectués par une unité de recherche médicale de la marine des Etats-Unis (NAMRU-3, US Naval Medical Research Unit 3) basée au Caire, ont confirmé trois autres cas.

Un homme de 32 ans, qui travaillait dans une ferme où des poulets avaient été récemment abattus, a développé des symptômes le 16 mars et a été hospitalisé le jour même. Il est maintenant guéri.

Un garçon de 17 ans, dont le père exploite un élevage de volailles dans le gouvernorat de Gharbiya, dans le delta du Nil, a développé les symptômes le 18 mars et il a été hospitalisé le lendemain. Il est maintenant guéri.

Le cinquième cas est une jeune fille de 18 ans du gouvernorat de Kafr El-Sheikh. Les symptômes sont apparus à la suite de l'abattage de volailles de basse cour malades. Elle a été hospitalisée le 25 mars.

Le Ministère de la Santé a confirmé à présent les cinq cas sur la base des résultats obtenus au laboratoire de la NAMRU-3. Des échantillons ont été envoyés au centre collaborateur de l'OMS au Royaume-Uni pour la vérification des diagnostics. Le nombre cumulatif des cas donné par l'Organisation sera modifié en fonction des résultats de cette vérification externe, que l'on attend à la fin de la semaine.

Les autorités sanitaires ont soumis au dépistage plus de 350 personnes qui avaient été en contact avec les patients ou avaient été exposées récemment à des oiseaux malades. Toutes ont donné des résultats négatifs pour l'infection à H5N1.

Les nombreuses volailles élevées en Egypte sont fréquemment gardées sur les toits en terrasse, à proximité immédiate de l'homme. On a désormais signalé des flambées de H5N1 dans 19 des 26 gouvernorats du pays. Depuis la confirmation du premier foyer le 17 février, plus de 25 millions d'oiseaux sont morts ou ont été abattus.

Partager