Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Choléra en Angola

10 mai 2006

L'Angola a notifié un total de 30 612 cas, dont 1 156 mortels (taux de létalité de 4 %), du 19 février au 8 mai 2006. Sur l'ensemble de ces cas, 50 % se sont produits dans la province de Luanda (taux de létalité de 1 %), 25 % dans celle de Benguela (taux de létalité de 7 %), 10 % dans celles de Malanje (taux de létalité de 6 %) et de Kuanza Norte (taux de létalité de 5 %). Cinq autres provinces ont notifié de 3 à 155 cas, avec un taux de létalité allant de 1 à 33 %.

Le pic de l'épidémie a été atteint il y a trois semaines dans les provinces de Benguela et Bengo. Dans les autres provinces cependant, la flambée vient de commencer ou continue encore de se propager.

Le Ministère de la Santé a créé un groupe spécial local avec l'OMS, l'UNICEF, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, Médecins sans Frontières (Espagne, Hollande, France et Suisse) et Médecins du Monde (MdM) pour planifier et coordonner la riposte à l'épidémie dans la province de Luanda.

L'OMS apporte son assistance à ce groupe spécial et a fourni 7 tonnes de matériel d'urgence pour l'action immédiate. Par ailleurs, un épidémiologiste, un spécialiste de la santé publique et un ingénieur spécialisé dans l'eau et l'assainissement ont été dépêchés pour aider à la lutte sur le terrain.

Celle-ci est rendue difficile par la précarité de l'approvisionnement en eau et de l'assainissement, notamment dans les zones urbaines et dans la province de Luanda.

Partager