Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Grippe aviaire – situation à Djibouti

12 mai 2006

Le Ministère de la Santé de Djibouti a confirmé le premier cas d'infection humaine par le virus H5N1 de la grippe aviaire dans ce pays. La patiente est une fillette de 2 ans d'un petit village dans le district d'Arta. Les symptômes sont apparus le 23 avril. Elle se trouve actuellement dans un état stable avec des symptômes persistants.

Les trois tests effectués le 10 mai par l'Unité 3 de recherche médicale de la Marine des Etats-Unis (NAMRU-3, US Naval Medical Research Unit 3), basée au Caire, ont confirmé l'infection de l'enfant par le virus H5N1. C'est le premier cas d'infection humaine signalé dans la Corne de l'Afrique.

Des examens sont en cours pour trois de ses frères et sœurs qui reçoivent actuellement un traitement. Des échantillons ont été prélevés et envoyés à la NAMRU-3.

Les autorités sanitaires de Djibouti ont entrepris une surveillance des cas humains à la suite de rapports faisant état de morts de volailles en petit nombre début avril. La NAMRU-3 a également confirmé la présence du virus H5N1 dans des échantillons prélevés sur trois poulets.

Une surveillance a été instaurée pour détecter de nouveaux cas humains ou animaux éventuels, mais elle se heurte au manque de ressources du pays, ainsi qu'aux moyens insuffisants dans les secteurs de l'épidémiologie et des laboratoires. La recherche des cas humains est encore compliquée par une flambée concomitante de dengue, qui peut masquer la survenue d'autres maladies fébriles avec apparition brusque des symptômes, parmi lesquelles l'infection à H5N1.

On connaît mal la situation chez l'animal. La plus grande partie de la population du pays se concentre dans le district de Djibouti, où de nombreux foyers ont de petites basses cours. La production de volailles dans d'autres parties du pays est limitée et, à ce jour, on n'a pas détecté de mortalité élevée de volailles.

A la demande du Ministère de la Santé, l'OMS prend des dispositions pour aider d'urgence le pays à enquêter sur la flambée et à y riposter.

Partager