Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Grippe aviaire – situation au Nigéria

31 janvier 2007

Les autorités nigérianes ont annoncé le décès d'un cas suspect de grippe aviaire, une jeune femme de 22 ans de Lagos. Elle est morte le 16 janvier. Sa mère était décédée le 4 janvier après avoir présenté des symptômes similaires.

Les tests préliminaires des échantillons prélevés chez cette jeune femme ont donné des résultats positifs pour la grippe A/H5. Ils ont été maintenant envoyés pour confirmation au Centre collaborateur OMS de référence et de recherche sur la grippe et l'on attend les résultats sous peu. Aucun échantillon n'a été prélevé sur la mère.

Les contacts ont été suivis et n'ont manifesté aucun symptôme sur une période deux fois supérieure à la durée d'incubation de la grippe aviaire. Des échantillons de ces contacts ont été testés, de même que ceux de trois autres cas suspects, dont un mortel, et tous ont été négatifs aux tests préliminaires. Ces échantillons ont également été envoyés au Centre collaborateur OMS de référence et de recherche sur la grippe.

Il est important de rappeler que la consommation de viandes de volailles est sans danger si elles sont cuites de façon à ce que la température atteigne au moins 70 °C en toute part et qu'il ne reste aucune chair rosée. Aucune donnée épidémiologique n'indique à ce jour que des personnes ont pu être infectées par le virus H5N1 après avoir consommé des volailles ou des œufs suffisamment cuits. Le plus grand risque d'exposition survient au moment de la manipulation de volailles infectées, vivantes ou mortes, et de l'abattage. Pour prendre connaissance des recommandations détaillées, cliquer ici.

L'OMS collabore avec le gouvernement du Nigéria pour surveiller la situation.

Partager