Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Méningococcie au Burkina Faso – bulletin

19 mars 2007

Du 1er janvier au 11 mars 2007, le Ministère de la Santé du Burkina Faso a notifié 7 333 cas suspects, dont 583 mortels (taux de létalité de 8 %). Le seuil épidémique est dépassé dans 22 districts actuellement, dont trois de la capitale, Ouagadougou. Des échantillons de liquide céphalo-rachidien de toutes les zones ont donné des tests positifs au latex ou en culture pour le sérogroupe A de Neisseria meningitidis.

La première phase de la campagne visant 1 million de personnes s'est achevée dans 6 districts et se poursuit dans deux autres. Le vaccin bivalent provient du Groupe international de coordination pour l'approvisionnement en vaccin anti-méningococcique (GIC), ainsi que des réserves de sécurité du Ministère de la Santé du Burkina Faso.

Le GIC a approuvé la fourniture de 3 350 000 doses supplémentaires de vaccin bivalent pour des campagnes de vaccination dans 13 districts touchés par l'épidémie, y compris toute la ville d'Ouagadougou. Un premier envoi de 1 165 000 doses doit arriver en début de semaine.

La mise en œuvre de campagnes de vaccination à grande échelle représente une lourde charge financière et opérationnelle pour les pays. L'OMS, Médecins sans Frontières, Plan Burkina et l'UNICEF fournissent une aide technique ou financière au Ministère de la Santé du Burkina Faso pour coordonner et mettre en place l'action contre cette flambée épidémique.

Il faut encore trouver d'urgence plus de US $1,2 million pour que la campagne de vaccination puisse se dérouler dans toute son ampleur.

Partager