Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Maladie inconnue en Angola – bulletin actualisé

21 novembre 2007

L'enquête sur une flambée épidémique d'origine inconnue en Angola a mis en évidence des taux plasmatiques extrêmement élevés de bromure dans les échantillons prélevés sur plusieurs patients.

Au 19 novembre 2007, plus de 390 cas avaient été recensés et traités à l'Hôpital Municipal de Cacuaco. Environ 64 % des personnes affectées sont des enfants de moins de 15 ans.

Les tests toxicologiques effectués à Munich (Allemagne) ont mis en évidence des taux très élevés de bromure dans 5 échantillons plasmatiques de patients sur 6. L'intoxication au bromure a été l'une des hypothèses de travail étudiée par l'OMS et ses partenaires pour expliquer l'origine de la flambée.

Ces résultats de laboratoire fournissent un axe important pour analyser les échantillons prélevés sur l'homme, dans l'environnement et dans l'alimentation, afin de confirmer ces taux de bromure. D'autres échantillons sont actuellement en cours d'acheminement vers un laboratoire du Royaume-Uni pour la recherche des bromures.

Le mercredi 21 novembre, l'OMS a déployé une assistance technique et opérationnelle supplémentaire pour aider les autorités sanitaires angolaises, avec un coordonnateur sur le terrain, un clinicien, deux épidémiologistes, un expert de la sécurité sanitaire des aliments, un spécialiste de laboratoire et un logisticien. Cette équipe va apporter son concours aux nouvelles études épidémiologiques, à la prise en charge des cas, à la mobilisation sociale, à la communication sur les risques, aux enquêtes sur l'environnement et aux analyses de laboratoire pour confirmer la cause de la flambée et soutenir la riposte et les mesures de lutte.

Partager