Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Grippe aviaire – situation au Pakistan – bulletin actualisé

27 décembre 2007

Le premier cas d'infection humaine par le virus H5N1 de la grippe aviaire au Pakistan a été confirmé. Les analyses effectuées par le laboratoire OMS de référence H5 au Caire (Égypte) et par le Centre collaborateur OMS de référence et de recherche sur la grippe à Londres (Royaume-Uni) ont confirmé la présence de la souche H5N1 du virus de la grippe aviaire dans les échantillons prélevés sur un cas dans une famille touchée. Ce cas positif est un homme de 25 ans de la région de Peshawar chez qui une atteinte respiratoire fébrile est apparue le 21 novembre. Il a été hospitalisé le 23 et il est décédé le 28 novembre. Des analyses complémentaires sont en cours, dont le séquençage génétique.

À la demande du gouvernement pakistanais, une équipe de l'OMS s'est rendue dans le pays pour participer, aux côtés des autorités nationales, aux investigations sur plusieurs cas suspects d'infection à virus H5N1. On est déjà parvenu à certaines conclusions :

  • L'évaluation préliminaire du risque n'a pas mis en évidence de transmission interhumaine soutenue ou locale.
  • Tous les proches contacts identifiés, membres de la famille affectée et agents de santé impliqués, restent asymptomatiques et l'obligation de les garder sous observation médicale a été levée.

Le Ministère de la Santé pakistanais a pris en temps utile les mesures pour enquêter sur cet événement et en limiter la portée : isolement du cas, recherche et surveillance des contacts, enquêtes épidémiologiques approfondies, mise à disposition des équipements de protection individuels, désignation de services hospitaliers pour tout nouveau cas suspect et d'autres mesures de lutte anti-infectieuse. Par ailleurs, les autorités agricoles, parmi lesquelles le Ministère de l’alimentation, de l’agriculture, des coopératives et du bétail et la FAO, ont joué un rôle actif de partenaire technique pour maîtriser efficacement cette flambée limitée.

Partager